Elle lit des romans

Les Vies liées, de Catherine Balance : le lien invisible

Les Vies liées, de Catherine Balance : le lien invisible

On est influencé par son passé et sa lignée, c’est sûr, mais pour moi, rien n’est figé ni déterminé. De grandes lignes sont plus ou moins dessinées pour chaque être et nous pouvons modifier le cours de ce tracé. Nous restons libres de décider. Seulement pour y arriver, il faut quand même faire un travail. […] En nettoyant le traumatisme à l’origine. Et là, on n’aura plus besoin de porter ces mémoires.

J’avais beaucoup aimé le premier roman de Catherine Balance, Une autre voix que la mienne. Et puis ça en était resté là, sans que je m’intéresse davantage à son travail. Et puis, voilà ce qui s’est passé récemment : pour mon projet, j’ai étudié Le voyage du héros, qu’elle avait co-traduit. Elle est tombée sur mon article, m’a remerciée, et m’a proposé de m’envoyer deux ouvrages qui venaient de sortir, celui de Robert Dilts sur La magie du langage qu’elle avait également co-traduit, son petit livre pour développer son intuition, et m’a aussi offert de m’envoyer ce roman, son deuxième, à sa sortie. Et l’autre jour, dans Il n’est jamais trop tard pour éclore, je suis tombée sur une référence à un stage animé par Catherine. J’ai trouvé que ça commençait à faire beaucoup, et je me suis dit que ce roman avait certainement quelque chose à me dire. Et je ne me trompais pas.

Dans ce roman, nous retrouvons Maude, le personnage principal de Une autre voix que la mienne. Elle travaille sa médiumnité récemment découverte avec Josette, et elles décident toutes les deux de se rendre quelque temps à Bali. A l’aéroport, peu avant d’embarquer, elles font la connaissance d’Emilie, et immédiatement, entre elle et Maude un lien fort se crée. On leur dit qu’elles sont liées par des vies passées en commun, mais c’est peut-être plus que ça, et lorsqu’Emilie disparaît Maude sent qu’elle est la seule à pouvoir l’aider.

J’ai dévoré ce roman, qui aborde des sujets qui me passionnent : la médiumnité, les liens karmiques, l’énergie, l’intuition, c’est encore une fois un roman très « cauwelaertien » qui, à travers une histoire originale, nous ouvre à de nouvelles perspectives et nous pousse à nous interroger sur ce que nous ne comprenons pas. Mais il y a bien plus : déjà, certaines références au roman précédent (il n’y a néanmoins pas besoin de l’avoir lu pour lire celui-ci) m’ont fait l’effet de petites bombes à retardement : je me suis rendu compte qu’à l’époque déjà, je recevais des informations qui allaient m’être utiles, mais je ne les voyais pas. Mais surtout, comme je le disais plus haut, je sentais que ce roman avait un message pour moi, et le fait est qu’il m’a apporté la clé qui je pense me manquait depuis toujours. Sous la forme d’un choc, on ne va pas se mentir, mais salutaire. Et ça, j’en parlerai demain.

Les vies liées
Catherine BALANCE
Librinova, 2021

0 comments on “Les Vies liées, de Catherine Balance : le lien invisible

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :