L’océan de ce qu’on ne sait pas

L'océan de ce qu'on ne sait pas

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé d’être saisi par l’étendue de l’ignorance de l’être humain sur le monde et son fonctionnement ? Bien sûr, la science progresse. Mais nous sommes encore à des années lumières de tout savoir.

J’en avais conscience, déjà, mais cela m’a particulièrement frappée l’autre jour. Je ne sais plus ce que je regardais, et il y avait un scientifique qui expliquait doctement que ça (et je ne sais plus ce qu’est le « ça » malheureusement) ça n’était pas possible, ça n’était pas rationnel, ça n’existait pas (et qu’il fallait arrêter de prendre des drogues). Et cela m’a violemment agacée (plus que d’habitude, je devais être mal lunée), cette arrogance. J’avais envie de lui répondre que ce n’était pas parce qu’il ne pouvait pas expliquer quelque chose que cette chose n’existait pas, et qu’il ferait mieux de se taire parce que les scientifiques du futur se moqueraient de lui, parce qu’eux sauraient expliquer. On ne fera pas une liste d’exemples, mais pensons à Einstein et à la manière dont certaines de ses idées (justes) ont été reçues. Tout ce que nous utilisons au quotidien aurait été considéré comme de la magie, de la sorcellerie il n’y a pas si longtemps.

Et oui, je suis absolument convaincue que certains « phénomènes » qui sont tellement mystérieux aujourd’hui que certains refusent d’y croire seront parfaitement expliqués demain. Mais qu’aujourd’hui, ils sont dans l’océan de ce qu’on ne sait pas (encore).

6 commentaires

  1. Très très juste, un peu d’humilité devant l’ampleur de ce dont on ignore, ça ne fait pas de mal. Toute ressemblance avec des événements sanitaires actuels ne serait d’ailleurs pas fortuite 😉

    J'aime

  2. Non seulement il y a tout ce qu’on ne sait pas encore, mais il y a aussi ce que l’on croit savoir…et qui sera bientôt contredit par les progrès de la science…bref : à peu près tout !

    J'aime

  3. Un livre intéressant que je viens de commencer « Intelligence cognitive » de Gérald Bronner. Selon lui, jamais, dans l’histoire de l’humanité, nous n’avons disposé d’autant d’informations et jamais nous n’avons eu autant de temps libre. Cependant, trop d’infos tue l’infos … et cela vire au cauchemar (fake, prophète …). Cela navigue entre pessimisme et optimisme. Très enrichissant!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.