Elle se réfléchit dans le miroir

L’histoire écrite sur la peau

L'histoire écrite sur la peau

Il y a presque deux ans, j’avais lu ce roman sur les tatouages d’Héloïse Guay de Bellissen. C’était très beau, très vibrant, cette idée de voyage vers soi, de marquer une étape et de raconter une histoire. Il y avait là quelque chose de l’ordre de la nécessité existentielle, quelque chose qui commençait à travailler au fond de moi.

Je le disais : je conçois ça comme un rite de passage, la conclusion d’une métamorphose, la clôture d’un cycle. Un changement de vie.

J’ai toujours le motif (que j’ai retravaillé récemment avec l’ouvrage sur le doodling sacré et je pense qu’il va encore évoluer, mais la triple lune est là depuis le début), j’ai l’emplacement (qui ne se verra pas), j’ai la tatoueuse. Tout cela, je l’ai depuis deux ans.

Ce que je n’ai toujours pas eu, ce qui me manque, c’est l’impulsion, le déclic. Parce que je crois que ce n’était pas encore le moment pour moi de clôturer ce cycle, même si je l’espérais fort (les périodes de transformation et de fin de cycle sont toujours inconfortables et on a hâte d’en finir). Mais là, quand je regarde 2020, je me dis que ouais, si, ça prend forme, et cette histoire de tatouage recommence à me titiller. Alors évidemment pas dans le contexte actuel, mais mais… on verra !

Et vous, vous avez franchi le pas ? Il dit quoi de vous, votre tatouage ?

15 comments on “L’histoire écrite sur la peau

  1. G2le.aline

    Coucou Caroline,
    Non je ne suis pas tatouée.
    Mais ça sera le symbole de l’infini sur le poignet intérieur.
    Bonne journée.

    J'aime

  2. Coucou Caroline, tout comme toi je pense que les tatouages sont un bon moyen de graver sur sa peau un moment de notre vie et de le clôturer, parfois, même. Personnellement je suis tatouée. J’en ai un certains nombres et je te conseille vivement de lire mes deux articles à ce sujet si tu es curieuse ☺️
    Passes une agréable journée, de bonnes fêtes 😘

    J'aime

  3. Hello Caroline! Chouette article ^^
    J’ai pour ma part 11 tatouages qui sont le symbole d’une étape de ma vie. De bons, mais aussi des mauvais souvenirs, des épreuves. Les encrer c’est les accepter pleinement, les enlever de la tête pour les poser sur le corps, ou juste, me rappeler que je suis encore là après ça.

    J’attends toujours de rêver de mon tatouage sur moi, comme ça je sais que mon inconscient l’a accepté et qu’il fait déjà partie de moi 😊 C’est ça, mon impulsion.
    J’espère que tu trouveras la tienne et que tu franchiras le pas ! 11 et aucuns regrets !
    A bientôt dans le club,
    Rox

    J'aime

  4. Coucou ! Super article et j’aime beaucoup quand tu parles de la clôture d’un cycle : cela annonce le début d’un autre.
    J’ai sauté le pas l’été dernier et je vais bientôt me faire tatouer un autre qui sera assez intimiste car il représentera ma famille (pas des portraits, quelque chose de plus poétique). Enfin en espérant que les conditions sanitaires évoluent dans le bon sens !
    Il faut se lancer mais, pour se lancer, tu as raison d’attendre le déclic – je pense que c’est important, et c’est comme ça que ça a fonctionné pour moi.
    Passe une belle fin d’année 🙂

    J'aime

  5. Angélique

    Hello, je n’ai aucun tatouage. Les russes ont des tatouages qui racontent leur vie. Comme les tribus Maori.
    Mais les chevaux des Ranch sont aussi marqués pour la propriété ainsi que le bétail.
    Je n’ai jamais voulu marquer mon corps.
    Ma fille a un très joli tatouage sous la nuque. Il est caché sous les cheveux longs.
    C’est symbole et très personnel en fait.
    Je te souhaite une excellente journée 😘

    J'aime

  6. Bonjour Caroline,
    J’ai deux tatouages, dans le bas du dos. Mon préféré est un court texte, en lettres attachés, qui parle de l’importance de voir le beau, partout, et de le garder en soi pour pouvoir s’y référer à tout moment.
    Le premier, je l’ai fait plus impulsivement, mais pour le 2e, tout comme toi, j’ai attendu le déclic, le bon moment, même si je savais depuis belle lurette ce que je voulais me faire tatouer.
    Ce que je peux te dire, c’est que si c’est un symbole important pour toi et que tu te fais tatouer à un endroit facile à camoufler, tu ne le regretteras pas. 😊

    Aimé par 1 personne

  7. Quand cela sera le moment, tu le seras.
    Pour ma part, j’ai fraichi plusieurs fois le pas. C’était une évidence à chaque fois aussi bien dans le motif et l’endroit.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :