Elle lit des romans

L’Abbaye de Northanger, de Jane Austen : à quoi rêvent les jeunes filles

L'Abbaye de Northanger, de Jane Austen : à quoi rêvent les jeunes filles

Oui, des romans ; car je ne donne pas dans cette mesquine et maladroite habitude, qu’ont les auteurs de romans, de déprécier par leur blâme toute une catégorie d’œuvres dont ils ont eux-mêmes accru le nombre : se joignant à leurs ennemis pour décerner les plus sévères épithètes à ces œuvres-là et n’en permettant presque jamais la lecture à leur héroïne qui, si elle ouvre par hasard un roman, n’en fera certainement qu’en feuilleter les pages insipides avec dégoût. Las ! Si l’héroïne d’un roman n’est pas prise sous son aile par l’héroïne d’un autre roman, de qui pourra-t-elle attendre protection et égards ?

Alors évidemment, maintenant que j’ai fini par craquer pour la collection Cranford… entendons-nous bien : je n’envisage pas de tous les acheter (et d’ailleurs j’ai résisté à Persuasion pas plus tard que la semaine dernière) mais s’agissant de romans que je n’ai pas lus, évidemment, c’est plus difficile de résister. Donc voilà comment j’ai fini par lire ce roman de Jane Austen qui faisait partie de ceux que je n’avais pas lus.

Catherine Morland, l’héroïne de ce roman, est une jeune fille fort sympathique mais très naïve, et son imagination a tendance à s’emballer facilement, d’autant qu’elle se passionne pour les romans gothiques et rêve d’aventures mystérieuses. Invité à passer quelques semaines à Bath par des amis, elle y fait la connaissance des Thorpe, puis d’Eleanor Tilney et surtout d’Henry, dont le père l’invite à séjourner quelque temps à l’abbaye de Northanger, où elle pense pouvoir vivre des aventures extraordinaires…

Un roman vif et enlevé, d’une ironie mordante, souvent très drôle, et dont je me suis dit que Jane Austen avait dû beaucoup s’amuser à l’écrire. C’est un joli roman d’apprentissage et une histoire d’amour touchante, qui défend la lecture des romans. Cela dit, je pense que je l’aurais davantage apprécié si je l’avais lu plus jeune !

L’Abbaye de Northanger
Jane AUSTEN
Traduit de l’anglais par Félix Fénéon
Cranford collection

7 comments on “L’Abbaye de Northanger, de Jane Austen : à quoi rêvent les jeunes filles

  1. De tous les JA c’est mon préféré.

    Aimé par 1 personne

  2. je ne connaissais même pas ce titre! Quelle jolie collection, en effet ! Hum une idée cadeau pour moi-même ^^ à Noël !

    J'aime

  3. Je ne connaissais pas du tout ce titre ! Ce sera avec plaisir quand j’aurais lu un autre roman d’Austen qui est encore dans ma PAL

    J'aime

  4. Philisine Cave

    C’est mon premier roman lu de Jane Austen donc je l’affectionne particulièrement parce que grâce à lui, j’ai lu tous les autres ! Je l’ai beaucoup aimé mais je reste très très très très attachée à Persuasion et à Orgueil et Préjugés. Raison et sentiments est très très bon aussi. En fait tout l’univers de JA me plaît et pourtant, je l’ai découvert tardivement.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :