Elle se réfléchit dans le miroir

Le rituel de la promenade

Promenade vespérale

C’est quelque chose que j’ai commencé à faire avec le programme de créativité de Julia Cameron : aller me promener. Alors évidemment, je me suis toujours promenée : au bord de la mer, en voyage, je me promène. Mais lorsque je suis chez moi, c’est une habitude que je n’avais pas. Et je me suis promenée, même après la fin du programme : promenée dans les musées, promenée dans les venelles, dans les parcs, deux fois par semaine. Et puis l’hiver est venu et surtout la pluie : plus tellement question de parcs (il me faudrait des chaussures adaptées mais je n’arrive pas à marcher en bottes, je me demande comment font les Anglais). Et puis le printemps s’est annoncé, j’avais noté avec gourmandise la date de réouverture du Parc Floral, j’étais dans les starting blocks pour reprendre mes flâneries hebdomadaires. Et le confinement est venu. La veille, j’avais fait une longue balade pour voir les arbres en fleurs avant de m’enfermer pour plusieurs semaines.

Et puis les promenades hebdomadaires ont enfin pu reprendre. C’est redevenu un rituel déjà en trois semaines (et il fait un temps splendide), d’autant que j’ai commencé un autre programme de créativité de Julia Cameron. Un rituel : je pars à l’heure où tous les autres sont en train de déjeuner et je vais là où me mène mon cœur. Seule : c’est un des principes de la promenade selon Julia et selon moi aussi. Etre attentive aux couleurs, aux odeurs, aux bruits : lorsqu’on est accompagné on est concentré sur son partenaire, ses amis et c’est normal. La solitude nous rend la sensualité du monde. Marcher, méditer, penser. Prendre l’air, se dégourdir les jambes, écouter sa petite voix intérieure : souvent, lorsque je me promène, j’ai des idées qui viennent, ou j’en mets au clair d’autres. Ça nourrit ma créativité.

Et hier soir, une promenade « bonus » avec deux amis qui ont emménagé près de chez moi juste avant le confinement et que je n’avais pas revus. On est sortis au coucher du soleil et on a fait des kilomètres dans la ville. Ils m’ont fait découvrir des venelles que je ne connaissais pas encore. On a observé des jardins, parlé à des chats, et c’était bien aussi, comme ça, la promenade vespérale,  avec des amis, un nouveau rituel en train de s’installer peut-être…

Et vous les promenades, seuls, à plusieurs, les deux ?

4 comments on “Le rituel de la promenade

  1. Une promenade à deux et jamais seule.

    Aimé par 1 personne

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :