Elle se réfléchit dans le miroir

Vie créative, vie heureuse

Créativité

J’ai toujours su que j’étais créative (en même temps, nous le sommes tous) mais cru que ma créativité s’exprimait par l’écriture. Point. Rien d’autre, et c’était déjà beaucoup pour illuminer ma vie et la rendre plus riche. La peinture, le dessin, le « bricolage » ce n’était pas pour moi, pensais-je : j’avais essayé, eu par exemple une fièvre de scrapbooking de plusieurs semaines. Mais à chaque fois, ça m’avait passé aussi vite que c’était venu. Je me lassais et puis, aussi, je trouvais que ce que je faisais n’était pas aussi joli que ce que je voyais ailleurs (alors que je suis retombée sur mes albums de scrap et franchement, il y a des défauts, mais ce n’est pas si mal). Et ça, c’était la première erreur : il ne faut surtout jamais se comparer (mais quand on a une confiance en soi défaillante c’est évidemment la première chose qu’on fait). Et la deuxième : ne pas persévérer, alors que la créativité demande non seulement du courage (pour s’y mettre), du lâcher-prise sur le résultat et la comparaison, mais surtout de la persévérance et de l’entraînement.

Bref donc je pensais que tout ce qui était création manuelle, que ce soit la peinture, le dessin, le collage, tout ça tout ça ce n’était pas pour moi. Et puis ces derniers mois il y a eu une révélation, une illumination et je ne saurais même pas la dater : il y a eu des jalons, le programme créatif de Julia Cameron (le premier : je viens de commencer le deuxième), l’essai d’Elizabeth Gilbert, il y a mon journal poétique, mais je n’arrive pas à me rappeler le moment où j’ai commencé à acheter des carnets, des feutres, des crayons de couleurs et toute une palanquée de matériel qui s’étale voluptueusement sur ma table de salon et dans plusieurs caisses (je ne fais jamais les choses à moitié : j’ai commencé à acheter du matériel, j’ai voulu essayer toutes les techniques donc maintenant j’ai à peu près de tout) (et un jour j’aurai un atelier parce que ça prend de la place ces histoires) (d’autant que d’un côté j’achète du matériel et de l’autre je garde tout, des papiers d’emballage aux bâtonnets de glace, parce que « ça peut servir » et, de fait, ça sert) (mais c’est rangé hein, disons organisé, même si ça tient de la place sur la table). En fait, j’imagine que c’est comme beaucoup de choses : c’était là, en moi, mais j’avais mis une couverture dessus et maintenant que j’ai enlevé la couverture ça prend toute la place.

Alors, je ne suis pas extrêmement douée (je ne me dénigre pas : c’est une remarque objective) : je m’entraîne à dessiner en faisant un petit truc chaque jour mais c’est vraiment très modeste (mes verres de limonade ne sont pas droit et la patte arrière de mon chat ressemble à une b***), l’aquarelle déborde (mais j’en ai fait un style), il y a des tâches de colle un peu partout, le découpage est aléatoire… mais : en en faisant chaque jour, je trouve que c’est tout de même de mieux en mieux, et puis de toute façon ce n’est pas si important. C’est pour moi, même si parfois, quand je suis contente d’une page ou d’un tableau (mais je ne fais pas de tableaux en ce moment) je la montre sur Instagram. Je me suis également mise très récemment (il y a une semaine) à décorer un peu plus mon bullet journal après avoir vu des vidéos super inspirantes, mais je suis loin d’aller aussi loin.

Oui ce que j’ai découvert dans cette histoire, c’est vraiment ce que je disais plus haut : lâcher-prise sur le résultat. Mon art, c’est l’écriture et dans ce cas le résultat m’importe autant que le processus. Le reste c’est du pur plaisir qui me permet d’ouvrir d’autres canaux, d’écouter plus attentivement mes voix intérieures et d’arrêter de penser. En fait, créer, lorsqu’on met l’accent sur le processus c’est une forme de méditation : on vibre plus haut, dans la joie, on est pleinement dans l’instant présent, je, ici, maintenant, on fait au lieu de penser (contrairement à l’écriture). Et on se sent vivant. Et plus on crée plus la source de la créativité est abondante, et plus on a envie de créer. Et c’est ça, l’essentiel.

Et vous savez quoi ? Quelque chose en moi me dit que ça fait partie de ma mission de vie : aider les gens à se reconnecter à leur magie et à leur créativité. Je ne sais pas encore comment mais oui, je dois faire ça.

12 comments on “Vie créative, vie heureuse

  1. Se comparer et ne pas persévérer… J’ai l’impression que tu parles de moi ! Est ce un trait du tempérament des Poissons ? Pas d’activité créatrice en ce moment pour ma part mais cuisiner m’a aidé à me vider la tête depuis deux mois sans me comparer et en reessayant quand je n’étais pas trop satisfaite du résultat.
    Le problème bien souvent quand je commence une activité créatrice je voudrais que ce soit parfait dès le départ et, bien sûr, ça ne marche pas comme ça…
    J’espère que tu nous montrera tes réalisations.

    J'aime

  2. Un moment, je faisais beaucoup de collage et des dessins au crayon. J’ai tellement envie de recommencer mais je ne trouve jamais l’espace mental, le moment où je me sens suffisamment détendue. Et pourtant je sais que cela m’aiderait dans d’autres domaines si je m’autorisais, si je prioritisais ces moments. Mais lire ton billet me donne des fourmis dans les doigts, les tubes de colles, les crayons…..

    J'aime

  3. Être perfectionniste peut te brider. Je le sais bien pour ne jamais être contente de mon travail. Et c’est vrai que je n’avance pas. Je vais songer à ce que tu en dis…

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : Instantané #101 (juste quelque chose de joli) – Cultur'elle

  5. Ping : La créativité sauvage, de Tami Lynn Kent : développez ce potentiel qui est déjà en vous – Cultur'elle

  6. « Et vous savez quoi ? Quelque chose en moi me dit que ça fait partie de ma mission de vie : aider les gens à se reconnecter à leur magie et à leur créativité. Je ne sais pas encore comment mais oui, je dois faire ça. »

    Tout est dit. Moi tu me fais sourire depuis 20 minutes que j’ai découvert ton blog.

    Merci !

    J'aime

  7. « Et vous savez quoi ? Quelque chose en moi me dit que ça fait partie de ma mission de vie : aider les gens à se reconnecter à leur magie et à leur créativité. Je ne sais pas encore comment mais oui, je dois faire ça.  »

    Tout est dit 🙂 Et moi tu me fais sourire depuis 20 min que j’ai découvert ton blog.

    MERCI !

    J'aime

  8. Ping : Ouvrir d’autres canaux… – Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :