Elle regarde la télé

Dracula, de Steven Moffat et Mark Gatiss : blood is lives

Dracula, de Steven Moffat et Mark Gatiss : blood is lives

Le sang, c’est des vies.

J’étais très curieuse de voir cette mini-série, énième adaptation du Dracula de Bram Stoker, malgré les (très) mauvaises critiques.

Réfugié dans un couvent où il se croit en sécurité, Jonathan Harker, devenu lui-même un vampire sans le savoir, est interrogé par soeur Agatha qui s’intéresse de près à son cas, après avoir lu ses notes : elle veut qu’il lui raconte tout ce qu’il n’a pas écrit et qui est pourtant essentiel.

Quelques jours après avoir terminé mon visionnage, je ne sais toujours pas vraiment quoi en penser. Il y a des choix qui ne manquent pas d’intérêt, à commencer par le personnage clé, Agatha, qui se trouve être, on l’apprend très vite, Van Helsing, ce qui permet de nouer, entre la nonne athée prise dans un mariage malheureux, comme elle le dit, et qui ne manque pas de courage, et le conte, une relation étrange faite de fascination, de rejet, et d’un désir érotique qui monte en tension. Le mélange des temporalités, qui finit par nous mener à notre époque, est également intéressant, tout comme le mélange des registres : il y a bien évidemment des scènes très gore (on s’en doutait), trop peut-être d’ailleurs, d’autres passages assez chauds (normal vu le sujet), peut-être pas assez, mais aussi pas mal d’humour (ce qui est plus étonnant, mais les dialogues sont souvent truffés de très bons mots).

Reste qu’il y a, effectivement, quelque chose qui ne fonctionne pas complètement, car l’idée à la base de cette réécriture n’est pas assez exploitée : l’ensemble manque de profondeur, certaines scènes apparaissent au final incompréhensibles, et surtout, la fin, qui aurait pu être somptueuse, est tout simplement bâclée. En outre, j’ai trouvé que ça manquait tout de même de charisme niveau jeu d’acteurs…

Dommage, il y avait de l’idée (même si je suis un peu dérangée que ce qui est à la base du mythe, true love never dies, soit un peu évacué). La série (qui aura peut-être une saison 2) se laisse regarder, mais sans plus.

Dracula
Steven MOFFAT et Mark GATISS
D’après le roman de Bram Stoker
BBC/Netflix, 2020

10 comments on “Dracula, de Steven Moffat et Mark Gatiss : blood is lives

  1. lilipaul2010

    J’étais très curieuse aussi, mais assez déçue par la fin… C’est dommage , ça avait bien commencé..!

    J'aime

  2. j’ai beaucoup aimé les 2 premiers épisodes. Evolution, changements violents quant au livre (Harker et Mina), et oui, Agatha est une tres belle invention… C’est le 3e episode qui m’a gêné… L’idée du changement d’époque, pourquoi pas, mais finalement, c’est tout l

    J'aime

  3. oups fausse manoeuvre !
    donc, c’est tout l’épisode que je trouve baclé et je pense que c’est simplement parce qu’ils ont voulu en mettre trop dans un seul episode… quant à la fin… en est-ce vraiment une ? (et elle ne m,a pas convaincue non plus… j’en retourne au Dracula de Coppola !)

    Aimé par 1 personne

  4. Je voulais le voir pour les Moffat, of course.. mais beaucoup trop Gore pour moi. Je tiens à garder le sommeil!

    J'aime

  5. Je suis d’accord pour le charisme des seconds rôles. Par contre Dracula n’est pas raté.
    J’ai, contrairement à bien d’autres, aimé de manière croissante cette mini-série. Le glissement de l’adaptation littérale vers une modernisation des enjeux qui questionne notre rapport à la mort est plutôt bien vue je trouve.

    Aimé par 1 personne

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :