Elle se réfléchit dans le miroir

Le journal des rêves

Le journal des rêves

Les rêves et moi, c’est une histoire longue comme ma vie. Je suis hyperonirique (c’est-à-dire que je rêve dans toutes les phases de mon sommeil, du moment où je m’endors à celui où je me réveille), ils sont souvent assez clairs au niveau du sens, et je m’en souviens plutôt bien la plupart du temps. Certains m’ont même tellement marquée que des années après, je m’en rappelle aussi parfaitement que d’événements vécus. Je vous ai déjà parlé de celui que j’avais fait, adolescente, dans lequel je découvrais que j’étais une extra-terrestre et que je partais pour rejoindre ma planète en traversant une forêt de symboles. Par contre je ne crois pas (mais c’est possible que si) vous avoir raconté celui que j’ai fait il y a deux ans, la veille d’un événement totalement inattendu vu les circonstances et qui a bouleversé toute ma vie, en tout cas intérieurement : j’achetais une grande maison, et je cassais tout à l’intérieur pour tout refaire (ceux qui s’y connaissent en interprétation des rêves, à lire ça, on sans doute esquissé un petit sourire). En ce moment, je rêve souvent de bébés (qui parfois représentent mon enfant intérieur, d’autres fois mes projets).

Quand j’étais adolescente, je faisais aussi beaucoup de rêves prémonitoires, mais à part le rêve de la maison raconté ci-dessus, je n’en fais plus. Il faut dire que ce n’était pas très utile, vu que j’étais simplement avertie de ce qui allait se passer mais ne pouvais rien y changer.

Cette année, j’ai décidé de travailler encore davantage avec mes rêves, avec un carnet spécial (je ne suis plus à un carnet près). J’avais déjà essayé, de noter mes rêves et de les analyser, notamment après la lecture de L’Art de rêver de Nicole Gratton. J’ai d’ailleurs toujours ce carnet. Mais là j’ai décidé d’être encore plus efficace : je me suis offert un beau carnet spécial qui me tentait depuis des semaines : The Dream Journal de Cocorrina.

Cocorrina est une illustratrice dont j’ai découvert par hasard le travail sur Instagram (elle fait de sublimes gifs) et qui m’enchante tant son univers me correspond parfaitement. Donc j’ai commandé ce journal des rêves, qui non seulement est absolument sublime, mais parfaitement adapté à la lecture des rêves.

 

 

Le journal des rêves
Le journal des rêves

Chaque double page s’organise de manière à tirer le meilleur parti des rêves. D’abord la date, les heures de sommeil et le titre du rêve (c’est très important de donner un titre, car le titre qui va « venir » est déjà un début d’interprétation. Ensuite la phase de la Lune (je compléterai par le signe dans lequel elle est, et à quoi ça correspond en me servant des Gardiennes de la Lune de Stéphanie Lafranque) et les émotions ressenties. Enfin, concernant le rêve proprement dit : les symboles et sentiments importants, et le récit/interprétation (à ce sujet, je déconseille fortement les clés des rêves : je trouve au final le Dictionnaire des symboles de Chevalier et Gheerbrant chez Bouquin, de toute façon un outil indispensable, beaucoup plus éclairant). Enfin on coche pour indiquer s’il s’agit d’un rêve récurrent et/ou lucide.

Voilà, je suis ravie de mon outil qui va peut-être me permettre de mieux comprendre certaines choses, et qui en plus sera joli sur ma table de nuit !

Et vous, vous avez quelle relation avec vos rêves ?

22 comments on “Le journal des rêves

  1. Ah c’est très intéressant !
    Je suis plutôt fascinée par les rêves (pratique de rêves conscients par exemple)
    Et c’est un peu ma bonne résolution secrète que de les noter aux réveils avant qu’ils ne s’envolent : car je ne sais pas à quoi cela tient, je peux m’en souvenir des heures, des jours voire des années pour les plus marquants. Mais certains à peine quelques minutes et c’est eux que j’aimerais réussir à noter.
    J’ai également un doigt de pied en astrologie alors tu me donnes une super idée de rajouter la phase de la lune et en quel signe elle est !

    J'aime

  2. lilipaul2010

    Bonjour, super le carnet de rêves , j’en tiens un depuis des années! J’adore analyser les rêves, c’est une passion , je trouve ça hyper intéressant pour le développement personnel , je m’intéresse aussi beaucoup aux rêves lucides et rêves éveillée, je passe ma vie à rêver 😀

    J'aime

  3. je suis tombé sur ton article par hasard, et c’est une bonne surprise!

    Je suis content de voir que d’autres personnes s’intéressent aux rêves. J’en ai eu plusieurs qui m’ont marqués, et en général j’ai réussi à y trouver un sens.

    Mais c’est rare que je me souvienne de mes rêves. Je suis intrigué quand tu dis que tu es hyper-onirique!

    J'aime

    • Oui, c’est intrigant mais je n’ai jamais cherché d’explication ^^

      J'aime

      • J’ai fait des recherches ces dernières années sur des livres pouvant expliquer la signification de nos rêves.

        Je n ai pas apprécié les résumés que j’ai pu lire au dos. En général tu as une liste d’objets, de lieux, d’action, d animaux, à la fin du livre. Tu dois aller voir aux mots qui correspondent à ton rêve. Mais je trouve que c est trop « carré ». J ai du mal à croire que ça puisse convenir pour tout le monde.

        J'aime

  4. Personnellement , je note les rêves qui m’ont marqués, qui m’ont pris aux tripes pour m’en souvenir mais les autres c’est vrai que je les laisse un peu passer …

    J'aime

  5. Jack Kerouac a tenu un journal de ses rêves de 1952 à 1960 — intéressant, sur un plan littéraire certes, ainsi que sur un plan plus personnel. Publié de son vivant, en 1961, originalement par City Light Books, la maison d’édition liée à la librairie du même nom à San Francisco.

    J'aime

    • Alors le mien ne sera pas du tout intéressant sur le plan littéraire ^^

      J'aime

      • Il n’en tient qu’à vous…
        D’après ce que je lis dans votre carnet électronique, je serais intéressé à lire votre journal des rêves, pour ses qualités littéraires autant que pour ses révélations plus personnelles.

        Par contre, si vous le tenez sur une période d’une décennie avant de le publier, bien que je n’aie aucune intention de passer l’arme au cours de cette période et que je souhaite bien au contraire demeurer toujours en forme tant physique que intellectuelle compte tenu de mon âge, je ne peux vous garantir que je serai toujours apte à faire la queue au cours d’une séance de signatures pour obtenir une dédicace de votre part, …advenant que vous veniez à Montréal à notre salon annuel de livres (en novembre) pour en faire la promotion puisque je ne prévois pas traverser l’Atlantique à l’avenir.

        Aimé par 1 personne

  6. Quel joli article !
    Les rêves… pour moi, ils sont là pour me guider ! Petite je faisais des prémonitoires aussi et ceux là sont toujours bien présents dans mes souvenirs, ils le resteront ! Ça marque !

    J'aime

  7. Hey! Me revoilà sur ton blog

    J ai lu dans l actualité ces dernières semaines que les gens rêvent beaucoup plus en ce moment, avec le confinement. Pour différentes raisons psychologiques.

    Est ce que tu rêves encore plus que d’habitude ? Tes rêves sont-ils plus forts ?

    J'aime

  8. Ping : Psychologie de l’inconscient, de C. G. Jung : introduction à la méthode – Cultur'elle

Répondre à Clarke Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :