Elle lit de la philosophie

Aimer en pleine conscience, de Thich Nhat Hanh : l’amour en action

Aimer en pleine conscience, de Thich Nhat Hanh : l'amour en action

L’amour véritable est composé de quatre éléments : la bonté aimante, la compassion, la joie et l’équanimité (maitri, karuna, mudita et upeksha en sanskrit). Si votre amour contient ces éléments, il pourra guérir et transformer, et il aura en lui l’élément de la sainteté. L’amour véritable a le pouvoir de guérir et de transformer n’importe quelle situation, et de donner un sens profond à notre vie.

Quoi de mieux, en cette veille de Noël, que de parler d’amour ? Vous allez certainement me répondre que je n’ai pas tellement besoin d’une occasion spéciale, d’habitude, pour en parler tout le temps, et il est vrai que c’est, de toute façon, mon sujet d’écriture essentiel. Mais, aujourd’hui, c’est encore plus approprié que d’habitude.

Il s’agit donc ici d’apprendre, avec Thich Nhat Hanh, à aimer en pleine conscience : non pas seulement ressentir de l’amour pour quelqu’un, mais le mettre en action, volontairement et consciemment. Dans une première partie, l’auteur observe l’amour, ce qu’il est, à savoir bien plus, encore une fois, qu’un sentiment : c’est une philosophie de vie, une manière d’habiter le monde. Dans une deuxième partie, ils nous propose donc de le mettre en pratique, à l’aide de mantras, d’écoute compatissante ou encore de la méditation de l’Amour dont je vous ai déjà parlé.

Ce n’est pas un essai qui se lit d’une traite, au contraire : j’ai mis une éternité à le lire parce que j’en lisais un chapitre (ils sont très courts, une page au maximum) par jour, le matin, pour le laisser m’imprégner le reste de la journée, nourrir mes propres réflexions (nombre de ces phrases ont rejoint mon ouvrage en cours). Et c’est vraiment un ouvrage lumineux, vibrant et beau, totalement inspirant.

L’amour, donc, est un acte et pas seulement un sentiment qui nous inonde et nous submerge : il suppose le partage, le soin, la bienveillance, et surtout l’attention aux besoins de l’autre qui, comme une fleur, a besoin qu’on l’arrose chaque jour de notre amour, c’est-à-dire qu’on lui donne ce dont il a besoin, et non ce qui nous ferait plaisir à nous (aimer consiste donc à faire l’inverse de la célèbre phrase de Lacan : vouloir donner quelque chose qu’on n’a pas à quelqu’un qui n’en veut pas) — puisque tout le monde n’a pas les mêmes besoins. Mais cela suppose aussi de s’aimer soi et de savoir prendre soin de soi, parce que si l’on est totalement vide, on ne peut rien donner à l’autre.

Cela fait plusieurs semaines que cet ouvrage me nourrit chaque jour, m’inspire et me fait avancer, et je vous le conseille sans réserves : c’est évidemment très spirituel, mais je crois qu’il y a surtout du bon sens à appliquer !

Aimer en pleine conscience
Thich NHAT HANH
Traduit de l’anglais par Stéphanie Chaut
Belfond, 2016 (Pocket, 2018)

1 comment on “Aimer en pleine conscience, de Thich Nhat Hanh : l’amour en action

  1. Ping : Enseignements sur l’amour, de Tich Nhat Hanh : la voie du coeur – Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :