Elle lit des récits et chroniques

La Panthère des neiges, de Sylvain Tesson : consentir au monde

La Panthère des neiges, de Sylvain Tesson : consentir au monde

Vénérer ce qui se tient devant nous. Ne rien attendre. Se souvenir beaucoup. Se garder des espérances, fumées au-dessus des ruines. Jouir de ce qui s’offre. Chercher les symboles et croire la poésie plus solide que la foi. Se contenter du monde. Lutter pour qu’il demeure. […] Les champions de l’espérance appellent « résignation » notre consentement. Ils se trompent. C’est l’amour. 

Cette année je n’ai pas été très efficace sur la rentrée littéraire, et a fortiori sur les prix littéraires : non seulement je n’ai lu aucun des primés (mais ça c’est habituel : je parie toujours sur le mauvais cheval), mais encore je n’ai lu aucun des sélectionnés. Mais, tout de même, il y avait ce nouveau récit de Sylvain Tesson.

A sa frénésie de mouvement habituel (même sur les bords du lac Baïkal il ne pouvait s’empêcher de crapahuter tout le temps et de trouver des compagnons de bavardage), Sylvain Tesson doit substituer le silence, l’immobilité, la patience. Cela, il l’apprend auprès de Vincent Munier, photographe animalier qui, après l’avoir emmené voir les blaireaux dans les Vosges, le conduit sur les plateaux du Tibet à la recherche de la mythique panthère des neiges. Il trouvera la panthère, mais aussi autre chose.

Il y a dans ce récit quelque chose de mythologique. Fabuleuse, la panthère ici se fait signe : elle représente autre chose qu’elle-même dans cette forêt de symboles qu’est le monde que Tesson entend bien habiter poétiquement (la référence à Baudelaire est de moi, celle à Holderlin j’y ai pensé de moi-même évidemment mais lui aussi) : si le monde lui-même est un poème dont l’homme déséquilibre le rythme, il peut aussi s’arrêter de courir, apprendre à regarder avec attention. Humblement. La panthère, pour Tesson, est d’abord l’image de l’amour, de cette femme aimée et perdue, une fille des bois, reine des sources, amie des bêtes, qu’il aime encore, manifestement, et quand un être vous manque, le monde prend sa forme (moi c’est un ours, et d’ailleurs il y en a aussi quelques uns dans ce récit). Mais la panthère comme la femme s’agrandit aux dimensions du monde, et, ce que Tesson Tesson découvre, c’est bien, à travers cette expérience spirituelle, l’Unité primordiale avec l’Univers. La Source intérieure de la joie.

Un magnifique récit donc, qui m’a vraiment fait vibrer même si je ne suis pas tout à fait d’accord avec la citation que j’ai mise en exergue mais que j’ai trouvée magnifique tout de même.

1% Rentrée Littéraire 2019 – 11/6
By Hérisson

7 comments on “La Panthère des neiges, de Sylvain Tesson : consentir au monde

  1. J’aime beaucoup cet auteur, j’aime le lire et l’écouter. J’avais déjà envie de lire son petit dernier , ton billet éclairera certainement cette lecture.

    Aimé par 1 personne

  2. Ce type fracassé est fantastique en tant que  » vivant  » .
    Dans ce livre il envoie des certitudes ,de celles qui positionnent l’humain à sa véritable place , celle de l’homme avec un tout petit  » h « , capable de broyer une planète sans l’aide de personne en moins de cent ans ! Quelle performance nous dit il !

    J’ai tellement aimé

    Oh oui , il faut le lire , c’est un livre rare .

    Aimé par 1 personne

  3. Je l’aurai peut(être à Noël et ce sera une découverte de l’auteur. J’ai envie de le lire depuis longtemps, même si je ne m’attends pas à grand chose de particulier…on verra!

    Aimé par 1 personne

  4. Ce livre a terriblement résonné en moi. j’ai adoré ! Un immense coup de coeur !

    J'aime

Répondre à coupsdecoeurgeraldine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :