Elle lit des romans

Les Guerres intérieures, de Valérie Tong Cuong : mensonges et vérité

Les Guerres intérieures, de Valérie Tong Cuong : mensonges et vérité

De ce sentiment de gêne, mêlé à celui, intime, étourdissant, d’être l’objet d’un plan mystique qui le dépasse, l’envahit et le transporte, il se souviendra aussi pour le restant de ses jours en songeant à ce qui a suivi. Chaque fois qu’il lira dans le journal les récits spectaculaires de ce jeune couple, gagnant d’un fabuleux voyage, dont l’avion s’est crashé au milieu de l’Atlantique, de cet ex-millionnaire du loto ruiné et dépendant des aides sociales ou de cet homme dont l’auto s’est encastrée dans un platane alors qu’il se rendait à son mariage, Pax se reverra, euphorique et candide, courant vers son propre abîme.

Cet été, je me suis fait plaisir en découvrant les nouveaux romans d’auteurs — à vrai dire, d’autrices — dont j’apprécie le travail : c’est le cas de Valérie Tong-Cuong dont les précédents romans, Pardonnable, impardonnable et surtout Par amourm’avaient beaucoup plu.

Tout bascule dans la vie de Pax, comédien râté qui travaille dans une agence de coaching, lorsqu’il est contacté pour un rôle dans le film d’un réalisateur mondialement célèbre. Il y voit la marque du destin : on lui donne enfin sa chance. Et peut-être que c’est bien, d’ailleurs, la marque du destin, mais version arcane sans nom…

Encore une fois, Valérie Tong-Cuong m’a éblouie avec ce roman qui nous plonge au coeur de l’intime des choix et de leurs conséquences — une fois happé, on ne décroche plus. Parce qu’il nous met mal à l’aise et nous pousse à nous interroger : pour ne pas être en retard à ce rendez-vous qui peut changer sa vie, Pax choisit de ne pas prêter attention aux bruits qui viennent de l’appartement du dessus (il faut dire aussi que les voisins du dessus, on a souvent l’impression qu’ils jouent au bowling chaussés de tongs en plomb alors qu’ils ne font rien, mais passons) — qu’aurions-nous fait, nous ? Ce choix va effectivement changer sa vie, mais pas dans le sens qu’il croyait. Et c’est ce qui est intéressant : ces événements qu’on croit être des bénédictions, des coups de chance ou la juste récompense de notre travail, et qui s’avèrent en fait dans un deuxième temps un sale coup du sort, un cadeau empoisonné. Et en plus, ça lui arrive deux fois au pauvre Pax.

Alors le roman interroge ça : le bien et le mal, mais le mal ordinaire, celui de la faiblesse et de la lâcheté ; il interroge le mensonge et les choix : peut-on mentir à ceux qu’on aime pour les protéger ? Finalement, c’est un roman qui interroge l’éthique et la morale, les choix et leurs conséquences — la manière aussi dont ce qui nous semblait être l’axe de notre vie devient peu à peu dérisoire.

Un très beau roman !

L’avis d’Antigone

Les Guerres Intérieures
Valérie TONG CUONG
Lattès, 2019

1% Rentrée Littéraire 2019 – 3/6
By Hérisson

2 comments on “Les Guerres intérieures, de Valérie Tong Cuong : mensonges et vérité

  1. J’ai d’abord « Par Amour » qui m’attend depuis un moment dans la PAL audio. Donc j’évite d’engranger les romans d’un même auteur. je verrai celui ci plus tard, mais il me tente bien. Je n’ai lu que des avis positifs à son sujet.

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime aussi Valérie Tong Cuong et je le lirai sûrement en poche ou plus tard. Il a l’air dans la lignée des précédents !

    Aimé par 1 personne

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :