Elle lit des essais

La femme solaire, de Paule Salomon : vers la fin de la guerre des sexes ?

La femme solaire, de Paule Salomon : vers la fin de la guerre des sexes ?

Le point de départ de ce livre est une intuition simple et essentielle : toute femme est dépositaire d’une pépite d’or authentique qui lui permet d’illuminer la vie humaine, la sienne et celle de l’homme, à condition qu’elle veuille bien se donner la peine de la révéler. Toute femme est enceinte d’un soleil. Une compréhension intime, originelle permet à la femme d’accéder au cœur d’elle-même, à son essence, à une émanation d’ordre subtil. Cette essence féminine se communique par une vibration de vie et d’âme qui parle directement à la nature de l’homme et le polarise vitalement, affectivement et spirituellement. La flèche de développement de la femme ne va pas seulement de l’intérieur vers l’extérieur mais de l’extérieur vers l’intérieur dans l’affirmation de son identité. Au moment où les valeurs ont besoin de refleurir dans les déserts du confort et du stress, un visage de femme se dessine en pointillé dans le schéma du futur ; il inspire et introduit les changements de valeurs dans la civilisation. 

On m’avait conseillé cet essai lorsque j’étais en train d’écrire le Truc, mais la bibliographie de ce projet était tellement exponentielle que si j’avais lu tout ce qu’on m’a conseillé, je ne m’en serais jamais sortie, et celui-ci est passé à la trappe, jusqu’à ce que je retombe dessus « par hasard » l’autre jour, et que j’estime que c’était le bon moment d’y jeter un œil. Je pense d’ailleurs que j’ai bien fait d’attendre, car il constitue une sorte d’aboutissement de mes recherches et réflexions récentes, ou plutôt l’éclosion consciente de ce que j’avais toujours pensé intuitivement, mais qu’il y avait peut-être certaines réponses vers lesquelles je devais cheminer moi-même.

L’idée de départ est celle du changement de paradigme dans la civilisation auquel on assiste actuellement, même s’il ne se fait pas sans heurts : la reconquête par les femmes de leur essence, qui engendre un nouveau rapport plus apaisé avec l’homme, une réconciliation qui finira par aboutir à une civilisation éclairée, dans laquelle les deux polarités masculines et féminines seront en harmonie, à la fois sur le plan individuel et sur le plan historique. Il s’agit donc de voir comment se fait cette évolution, dans l’histoire de l’humanité, évolution qui est aussi celle de chaque femme : la civilisation de la coupe, avec une Grande Déesse Mère toute puissante, puis la civilisation de l’épée où règne un dieu mâle et où la femme est soumise, la femme révoltée, la femme éclairée, la femme lunaire, et enfin la femme solaire.

Cet essai m’a passionnée parce qu’il va au-delà du féminin et s’intéresse au couple, à l’amour, et donc aux hommes (pour qui le patriarcat est néfaste et destructeur aussi puisqu’il les coupe d’une part essentielle d’eux-mêmes), dans un idéal d’équilibre et d’harmonie. L’âge adulte, en somme, et le patriarcat est vu ici non seulement comme un complexe d’infériorité, mais comme une sorte de « crise d’adolescence ». Et pour l’auteure, nous sommes bien à un moment de bascule où le patriarcat s’effrite, arrivé à une impasse, mais où chacun n’a pas encore trouvé sa place, celle où chacun peut affirmer sa différence dans l’harmonie. L’idéal du couple et de l’amour devient celle de l’androgyne (du coup on en reviendrait à Platon) : un couple où chacun est en équilibre, la femme (solaire) ayant parfaitement intégré sa polarité masculine positive, l’homme (lunaire) ayant parfaitement intégré sa polarité féminine, et les deux se complétant parfaitement. Un parcours initiatique, qui se fait sur le plan des femmes et de leur histoire, mais aussi individuellement, et chacune reconnaîtra à quelle phase de son évolution elle en est !

Finalement, j’ai retrouvé dans cet essai ce qui est ma conviction depuis toujours, et au fondement de certains de mes textes, notamment ma petite série post-attentats Nous sommes les dieux (dont je me rends compte que je n’ai publié que le premier volet sur les 3 que j’ai écrits, désolée)  et surtout ma fan-fiction potterienne Les cinq leçons de Lucius MalefoyJe pense que c’est réellement dans l’air du temps, et que tout le monde gagnerait à se pencher sur cet essai, qui relit notre histoire et ses mythes à la lumière de la psychanalyse, et porte un message plutôt optimiste dont nous avons bien besoin !

La Femme solaire. La fin de la guerre des sexes
Paule SALOMON
Albin Michel, 1991 (Livre de Poche, 2001)

0 comments on “La femme solaire, de Paule Salomon : vers la fin de la guerre des sexes ?

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :