Elle se réfléchit dans le miroir

40 ans, l’année d’après…

40 ans, l'année d'après...

Il y a un an, j’écrivais sur la crise de la quarantaine, sur cette impression de fin de cycle, les besoins de changements, et je me demandais où j’en serais, un an plus tard. Aujourd’hui, donc. Malheureusement, la réponse est : toujours au même point. Je sais ce que je ne veux plus dans ma vie, je sais ce que je veux, mais pour le moment je reste coincée dans ce que je ne veux plus. Et le pire, c’est que les changements ne dépendent absolument pas de moi. Ce qui rend les choses d’autant plus pénibles.

Je me sens comme quand on vient d’atterrir et qu’on attend sa correspondance en retard dans la zone de transit de l’aéroport et qu’on s’ennuie à périr. Un peu comme le papillon dans son cocon, prêt à sortir mais pas tout à fait encore. Pourtant, qu’est-ce que j’ai envie de m’envoler !

L’an dernier, à cette date, je faisais la fête à Paris. Je n’y suis plus revenue depuis, et cette année j’ai décidé de rester tranquillement chez moi, sans rien prévoir de particulier. C’est la première fois depuis des années que je ne suis pas à Paris à cette période, mais je n’avais pas très envie, j’avais la flemme, et comme je ne suis pas extrêmement bien lunée et que je me sens sans aucune énergie, l’idée de la foule et du bruit était au-delà de mes forces.

Hier, j’ai subi une énorme déception. J’attendais quelque chose qui pourrait débloquer certains événements, en tout cas sur le plan professionnel, quelque chose qui, selon toute « logique » (enfin logique… ma logique, basée sur l’émeute de synchronicités dont je suis perpétuellement assaillie et que du coup je n’expliquerai jamais) mais rien ne s’est produit. Evidemment, rien ne s’est produit, devrais-je dire, et je ne sais plus trop où j’en suis… en fait, pour tout dire, hier a été une belle journée de m***, à ce point cela en était presque artistique, une sorte de bouquet final à une année pas très épanouissante : si je croyais encore en quelque chose (mais je crois bien que si un cycle s’est bel et bien terminé c’est celui-là : ma période développement personnel mystico-féministe), je dirais que c’était fait exprès.

Bref, j’ai 41 ans et je ne sais toujours pas où je vais…

18 comments on “40 ans, l’année d’après…

  1. Déjà bon anniversaire ! 🥂🍾💕. Et, puis , hier a été un jour de déception, semble-t-il, mais aujourd’hui ou demain ou après-demain, le soleil va revenir et certainement avec lui l’envie de de nouveau se battre ! Patience…Cela s’appelle recharger ses batteries…

    Aimé par 1 personne

  2. Joyeux anniversaire et bon courage!

    Aimé par 1 personne

      • Bonjour Caroline
        Mais quel est ce coup de mou qui s’installe ..🙄 ? Eh bien tout cela ne te ressemble pas … Allez du nerf, de la fantaisie, et surtout de la confiance en toi car le hasard ne prend jamais de rendez-vous avec les anniversaires (le temps est impersonnel puisque sans neurones lol 😉 )
        Allez fonce toujours et surtout goute ton plaisir quel qu’il soit avec un entourage positif !! Les autres tu jettes Yes !!! Le « tri » … c’est écolo et ça fait du bien au moral aussi.
        Sois objective : tu es jeune, tu es jolie, tu as du talent alors crois en Ton Avenir Ok ?
        et même si une porte se ferme … c’est parce que une autre est en train de s’ouvrir 😄🌹🌹🌹
        Bisouxxx
        Jade

        J'aime

  3. Très bon anniversaire et je vous souhaite le meilleur pour demain!

    Aimé par 1 personne

  4. Bernieshoot

    Bon anniversaire,
    S’ennuyer dans un aéroport, même en transit, je ne l’imagine pas un seul instant.
    A 61 ans, je n’ai aucune idée d’où je vais, qu’importe, le soleil se lève le matin…

    Aimé par 1 personne

  5. Comme les précédents j’espère que vous avez passé un bon anniversaire, malgré les déceptions. Ensuite, en lisant votre article, je me demandais s’il était si important de savoir où on va. Vous dites ne pas être allé à Paris cette année, peut-être pour justement laisser advenir quelque chose d’autre non ? Quoi qu’il en soit, je ne doute pas qu’il s’agisse d’une période difficile. je ne peux en revanche que rejoindre les autres sur le fait que tout ceci va s’améliorer ! J’ai moi-même été dans une impasse, impuissante et perdue, jusqu’à ce que je me laisse porter sans plus rien essayer de prévoir.
    Et puis, à mon humble avis, écrire ici sur votre blog, partager votre expérience, est tout de même un but en soi. Vivement que les opportunités se manifestent donc !

    J'aime

  6. Ben la crise de la quarantaine n’arrive pas qu’aux autres, tout semble dire que tu es en plein dedans et faut pas que ça s’éternise. Il parait que ce n’est pas où l’on va l’important, mais le chemin qu’on prend pour y aller. Bref, je te souhaite du mieux et du meilleur pour cette nouvelle année qui débute.

    Aimé par 1 personne

  7. estellecalim

    Mince alors ! Ce n’est pas simple ces temps-ci ! Un bel anniversaire quand même (et tu as essayé une cure de fer ? Parfois ça aide à remonter la pente)

    Aimé par 1 personne

  8. Bon anniversaire avec du retard, j’étais dans les affres de l’anesthésie pour mon opération du nez… je vais avoir 47 ans dans une semaine et je ne suis pas plus avancée que toi, les remises en question reviennent de façon cyclique. Je sais, ce n’est pas rassurant mais bon, on fait avec !

    J'aime

  9. Ping : Salomé. Déité symbolique de l’indestructible luxure, de Séréna de Lyoncourt : les meilleures nouvelles érotiques que vous avez jamais lues (et modeste avec ça) – Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :