Elle regarde la télé

L’éternelle sorcière, de Diego Vivanco et Ana Maria Parra : la puissance invaincue des femmes

L'éternelle sorcière, de Diego Vivanco et Ana Maria Parra : la puissance invaincue des femmes

Nous nous méfions des femmes parce qu’elles sont tentatrices, séductrices et manipulatrices. Nous redoutons les femmes qui désobéissent, résistent et se rebellent. 

J’imagine que Netflix est télépathe, sinon je ne vois pas pourquoi il m’a proposé l’autre jour cette série (alors que j’étais partie pour voir Sex education, que je n’ai toujours pas vu étant donné qu’après je me suis lancée dans autre chose, bref), qui n’a pas grand chose à voir avec ce que je regarde d’habitude, mais tout à voir avec mes sujets de préoccupation actuels. C’est plutôt une série pour adolescents, ce qui est dommage d’ailleurs à mon avis, et depuis elle a fait polémique (comme à peu près tout de toute façon), j’y reviendrai plus loin.

En 1647, à Carthagène des Indes en Colombie, Carmen, une sorcière, est envoyée au bûcher dont elle s’échappe en voyageant dans le temps. Elle se retrouve donc en 2019, avec la mission de remettre une pierre à une sorcière du XXIe siècle qui pourra ainsi libérer le grand sorcier qui l’a aidée à s’échapper, et elle pourra sauver l’homme qu’elle aime.

Dans la série, la sorcière incarne bien la femme rebelle : rebelle contre l’ordre patriarcal, rebelle contre la religion catholique intolérante, rebelle contre l’ordre social ; femme, esclave mulâtre, elle sait pourtant lire et écrire, soigne les gens, et entretient une relation amoureuse avec le fils de son maître. Tout ce que son époque rend impossible, bien sûr.

Alors on est d’accord, ce n’est pas la série du siècle, elle souffre de nombreuses faiblesses : certaines choses sont vraiment incohérentes et la question du pouvoir féminin n’est qu’effleurée alors qu’à mon avis elle était au centre : tout au plus a-t-on quelques remarques de Carmen concernant l’émancipation et l’éveil des femmes au XXIe siècle, et un gentil cercle féminin de kundalini yoga sur le chakra sacré. Cela fait peu, d’autant que j’ai été un peu gênée aux entournures par le fait que le grand sorcier puissant soit un homme.

De fait, le vrai problème de cette série, c’est que ça reste à la surface des choses : tout est effleuré, rien n’est creusé. D’où peut-être les reproches violents qui lui sont faits et qui auraient pu être (peut-être) évités si le travail avait été mené en profondeur.

Après, je trouve tout de même la polémique un peu exagérée. En gros, ce qu’on reproche à la série, c’est qu’au lieu de se battre pour sauver son peuple de l’esclavage, elle ne songe qu’à retourner dans le passé pour sauver son maître blanc, et que cela « érotise » (entre guillemets, la série étant pour les adolescents d’érotisme il n’y a pas) la relation dominant/dominé. Alors certes, la série aurait pu davantage insister sur les violences de l’esclavage (c’est fait, mais pas creusé, encore une fois). Mais reprocher aux scénaristes l’histoire d’amour alors que justement il me semble que l’un des enjeux de la série c’est la force invaincue de l’amour éternel qui défie toutes les lois (amour sincère et réciproque : il est prêt à tout abandonner, jusqu’à sa vie, pour elle), c’est un peu reprocher à l’eau de mouiller. Et reprocher à Carmen de ne pas se servir de ses pouvoirs pour sauver son peuple plutôt que son amour, c’est d’un côté méconnaître ce qu’est l’amour, et surtout oublier une chose : on ne peut pas changer le passé. Elle sait donc que ses pouvoirs (qu’elle découvre au fur et à mesure) ne peuvent rien faire, sinon à la marge (et c’est ce qu’elle fait à un moment, et cela mène à une prise de conscience chez certains).

Bref, j’aurais bien dit que j’étais curieuse de voir la saison 2, mais à mon avis il n’y en aura pas ! Cela reste donc une série gentillette…

Siempre Bruja / L’Eternelle sorcière
Diego VIVANCO et Ana Maria PARRA
Netflix, 2019

2 comments on “L’éternelle sorcière, de Diego Vivanco et Ana Maria Parra : la puissance invaincue des femmes

  1. CA-RO-LINE ! encore une fois, joie et émerveillement, devant votre post si…ésotérique. Si si si, une série comme il n’y en a plus qui parle à l’oreille de nos ados, du combat, si juste, si haut et si important des femmes. Et une sorcière en plus. Le comble ! c’est un peu, mon domaine de prédilection, même si en ce moment, je suis créatif mais dans un autre plus important. Et donc, à ce sujet, ayant effectué quelques recherches, sur les adoratrices des vieux boucs que nous sommes, je suis tombé sur plusieurs qui relatent et nous rapportent certaines pratiques magiques des « witches » bien-aimées. Autrefois, à l’époque des fées et des chevaliers, les sorcières devaient afin de communier avec Satan, se livrer à celui-ci. Nous connaissons tous les rites Sabbatiques, fans d’Harry Potter que nous sommes. Mais saviez vous que celles-ci se livraient sexuellement à ce dernier, dans une pratique « double-pénétrative » ,si je puis m’exprimer ainsi. Non seulement, l’un de leurs camarades se déguisait, et les prenait sauvagement, pour leurs plus grand plaisirs, mais en plus parfois, l’une d’entre elles était sacrifiée, afin que notre Méphistophélès, locale puisse se repaitre de leur sang. Heureusement que ces pratiques ont disparues et que de nos jours, sur Netflix le grand marabout, on sert des séries plus softcore, que ce qui était la réalité : Et puis une héroïne bien balancée, qui va d’aventures en aventures, à travers le temps, c’est tellement novateur, que j’en oublierai Lara Croft : j’atends votre article avec impatience sur cette dernière tiens. Bye-bye .. à force d’hurlement, nous entendons plus le vent qui souffle. Moby Dick.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :