Les femmes, le corps, le désir…

Nue, de Catherine Bernstein : rassembler les morceaux

Pour cette semaine sans complexe, je vous propose une petite sélection de films, documentaires, clips ou court-métrages sur la question du corps féminin et du désir, de leur rapport à la sexualité, sujets qui on l’aura compris me préoccupent beaucoup en ce moment (enfin, en ce moment… ça a toujours été mon sujet de recherches, en réalité, même si je n’en avais pas toujours pleinement conscience). Tous ces films sont à voir sur la page dédiée du site KUB !

#1 : Nue de Catherine Bernstein, dont nous avons déjà parlé (deux fois !) mais qui me semble vraiment un indispensable sur le sujet !

#2 : Matin est un clip documentaire de Jérôme Clément-Wilz. Deux corps nus, un homme et une femme, qui s’aiment ; deux corps montrés, mais pas exhibés : il y a dans ce film, beaucoup de simplicité et de sensualité, mais sur tout de naturel pour nous montrer la vie, et l’amour…

#3 : Vénus : confessions à nu est mon coup de coeur. Il s’agit d’un documentaire témoignage qui donne la parole aux femmes sur leur sexualité. Deux réalisatrices danoises ont pour projet un film érotique basé sur ce que vivent et ressentent vraiment les femmes, et ce film est le résultat du casting. L’ensemble est absolument fascinant, très diversifié et surtout sans tabou : ces femmes sont d’une sincérité totale et finalement désarmante, et tout au long du film je me suis dit que sans être prude j’aurais du mal à parler comme ça de ma sexualité et de mes fantasmes devant une caméra (je le fais dans mes textes érotiques mais c’est différent), plus encore de me déshabiller, ce qu’elle font à la fin. Ce qui ressort de tout ça, c’est bien évidemment la complexité du rapport des femmes à leur sexualité, quelque chose qui tient à la fois de la force et de la vulnérabilité. Un documentaire essentiel !

#4 : Moonkup, les noces d’hémophile est un court-métrage de Pierre Mazingarbe sur le thème du vampire… et du sang menstruel : les vampires ont gagné la guerre, pris le pouvoir, et on fournit aux femmes des coupes menstruelles pour qu’elles leur donnent le sang de leurs règles. C’est assez drôle et original, très métaphorique, et partant extrêmement intelligent !

#5 : Iwayo est un clip de Lilas Barbier, réalisé sur la chanson Iwayo de Betty, et qui interroge la représentation de la femme dans l’imaginaire collectif : sensualité, danse, corps libre, en mouvement — de très belles images, sur un rythme envoûtant !

#6 : Aliaa, la révolutionnaire nue. Un reportage documentaire sur Aliaa Magda Elmahdy, une jeune militante féministe égyptienne qui a défrayé la chronique il y a quelques années en s’affichant ouvertement dans la rue avec son petit ami et en filmant leur arrestation et leur interrogatoire, puis en postant une photo d’elle nue sur son blog, afin de lutter contre l’hypocrisie des pays arabes concernant le corps féminin, et revendiquer son droit à disposer librement d’elle-même. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle défie les règles avec courage ! Une fille comme j’aime !

#7 : Corpus de Jean-Paul Noguès interroge la représentation du corps féminin dans la société, les stéréotype, les normes, l’érotisation, avec un procédé similaire à celui de Vénus : 48 femmes témoignent devant la caméra, livrent leur ressenti, leurs analyses, s’interrogent sur leur propre rapport à leur corps… et certaines acceptent de se mettre nues devant la caméra. Très intéressant et diversifié sur une question complexe, même si certaines prises de position m’ont un peu fait tiquer…

#8 : Caresses aborde un sujet tabou : la sexualité des personnes en situation de handicap. Cela donne un documentaire assez poignant et plein d’humanité, qui pose beaucoup de questions et qui, je l’avoue, m’a mise assez mal à l’aise.

#9 : J’ai dit oui aux Monologues du vagin interroge des femmes d’horizons et d’âges divers, qui ont pour point commun d’avoir accepté de lire sur scène le fameux texte d’Eve Ensler : pourquoi ont-elles accepté alors qu’elles ne sont pas comédiennes, quelles ont été les réactions de leur entourage et du public, est-ce que cela a eu des répercussions sur leur vie et leur manière d’appréhender les choses, quel est leur propre rapport à la sexualité ? Si certains passages sont poignants, l’ensemble est vraiment très intéressant et décomplexé !

#10 : Aymé(e), Désiré(e) s’interroge sur la manière dont on peut parler d’amour lorsqu’on est adolescent, à l’occasion d’un spectacle constituant une adaptation moderne du mythe d’Eros et Psyché. C’est assez intéressant (la gêne, et puis finalement on se lance) et à mon avis une piste à creuser pour que le monde aille mieux : l’éducation à la sentimentalité.

Donc voilà quelques pistes, si vous voulez tout voir vous en avez pour quelques heures enrichissantes ! A voir en priorité néanmoins : Nue de Catherine Bernstein, et Vénus, qui m’a absolument passionnée !

En partenariat avec KUB

Sur une idée originale de Stephie

2 réponses sur « Les femmes, le corps, le désir… »

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.