City guide : Porto

Porto

Ça c’est le voyage bonus de l’année, une découverte de Porto au début de l’automne. Un voyage scolaire, ce qui veut forcément dire organisation différente, pas de Airbnb mais auberge de jeunesse, ni de visites qui n’auraient intéressé que moi, mais en revanche des activités que je n’aurais probablement pas faites toute seule.

Que voir ? Que faire ?

– Se balader. Evidemment. Comme Lisbonne, Porto est une ville très en pente ce qui fait qu’on a très vite l’impression d’avoir fait mille kilomètres alors qu’on en a à peine fait un, mais quel bonheur de jour comme de nuit de flâner dans la Ribeira ou au bord du Douro, de se perdre dans les petites ruelles, de grimper vaillamment une côte et d’être récompensé par un point de vue exceptionnel, de s’arrêter un moment pour se reposer dans un magnifique jardin, de tomber au hasard d’une rue sur une magnifique maison ou église décorée d’azulejos, ou sur un étudiant en tenue traditionnelle qu’on croirait échappé de Poudlard, de traverser le pont Dom Luis (si on n’a pas le vertige : le point de vue est exceptionnel), de flâner sur les quais de Villa Nova de Gaia (par contre le vrai Mercado do Bolhão est actuellement fermé pour travaux, le marché provisoire est néanmoins sympathique)… je mets donc ici surtout des photos, parce que Porto, avant tout, se regarde, de tous les côtés, même si on n’entre pas forcément partout !

Plus précisément :

La gare de São Bento : sans doute une des plus belles gares du monde (et je m’y connais, je viens de Limoges) avec ses 20000 azulejos composant de superbes fresques créées par Jorge Colaço en 1930 et représentant des scènes de la vie quotidienne et les grands épisodes de l’histoire du Portugal.

Museu Nacional Soares dos Reis : la plus belle collection d’art de Porto, aussi bien en arts décoratifs qu’en peinture et en sculpture, et notamment de sublimes pièces de celui qui a donné son nom au musée, António Soares dos Reis.

Centro Português de Fotografia : un musée gratuit installé dans une ancienne prison. Quelques photographies contemporaines, une très belle collection d’appareils photos, et une vue à couper le souffle, notamment de la cellule où fut emprisonné pour adultère l’écrivain Camillo Castello Branco. En ce moment également : une sublime exposition « Women see women », des femmes photographiées par des femmes : c’est d’une poésie absolue. Il y a aussi une exposition Frida Kahlo, payante, que je n’ai pas vue mais je me suis laissé dire qu’elle n’était pas extrêmement intéressante.

Jardim do Palàcio de cristal : le palais lui même est fermé, mais les jardins luxuriants constituent une magnifique promenade, au milieu des paons et des fontaines.

Casa Museu Texeira Lopes : il faut se rendre jusqu’à Villa Nova de Gaia, mais franchement ça vaut la peine de voir cette jolie maison-musée gratuite, où on peut notamment découvrir une superbe collection de sculptures, avec une salle dédiée aux écrivains où on pourra admirer l’originale de la statue d’Eça de Queiros qui se trouve à Lisbonne.

– Faire une balade en bateau, la promenade des six ponts : une heure sur le Douro qui permet non seulement de voir tous les ponts, mais aussi d’admirer des endroits de Porto jusqu’auxquels on n’a pas forcément le temps de se rendre. Et de se reposer un peu.

– Faire une visite-dégustation d’une cave de Porto : impératif. Nous avons visité les caves Burmeister, une marque que je ne connaissais pas. C’était très intéressant, sur l’histoire de la boisson, son mode de fabrication et les différents types de Porto. La visite se termine par une dégustation, avec des quantités généreuses.

Aller à la plage : nous avons eu un temps exceptionnel donc j’ai même pu me baigner (honnêtement, elle était très froide, mais moi dès qu’il y a possibilité d’un bain de mer, on ne m’arrête pas) mais si on n’a pas envie, il s’agit d’une promenade très agréable.

Où manger ? Où boire un verre ?

Porto regorge de petits endroits qui ne payent pas forcément de mine, mais où on mange bien (en quantité et en qualité) et pour pas cher.

Concept31, Rua dos Caldeireiros 41 : le nom n’indique pas forcément qu’il s’agit d’un restaurant familial de cuisine portugaise, et pourtant si. J’y ai dégusté une excellente bacalhau a bras, dans un cadre typique, où on est sympathiquement reçu.

7groaster, Rua de França 52, 4400-174 Vila Nova de Gaia : de l’autre côté du Douro, un truc assez bobo qui sert une cuisine healthy et succulente dans un joli cadre, pour pas très cher.

Casa Bragança, R. Arquitecto Nicolau Nasoni 14 : un coup de coeur pour ce lieu trouvé par hasard. Une vraie taverne familiale, beaucoup de générosité dans les quantités et dans le service, on se sent comme à la maison. J’y ai goûté une francesinha, plat typique de Porto (un machin très gras à base de fromage et de charcuterie) avec un verre de vin qui débordait. Du bonheur, pour vraiment pas cher, et on nous a offert un godet de digestif maison excellent !

Café Santiago R. de Passos Manuel 226 : moins typique au niveau de la décoration, mais de la vraie cuisine portugaise là encore. Et comme d’habitude j’ai choisi ce qu’il y avait de plus gras : un cachorro (hot dog à la portugaise) et en désert, un truc qui porte bien son nom de crème du paradis : Natas de Ceú !

São João da Ribeira, R. de São João 112 : un très bon restaurant qui sert des mets fins dans un joli cadre. Les prix sont très raisonnables.

Café Guarany, Av. dos Aliados 85/89  : le restaurant gastronomique de la semaine, avec un concert de Fado (qui n’est pas du tout typique de Porto, mais puisqu’on avait l’occasion). Très bonne cuisine dans un très beau cadre !

O Muro, Cais da Estiva 87 : l’endroit vaut surtout pour la vue, mais franchement, quoi de plus agréable que de savourer une sangria en regardant le Douro dans la lumière du soleil qui se couche ?

Café MajesticRua Santa Catarina 112 : je le mets dans la liste même si fort malheureusement je n’ai à aucun moment eu le temps de me mettre dans la longue file d’attente. Cela me donne une bonne raison de revenir à Porto un jour !

Où et que shopper ?

Ce que j’ai aimé à Porto comme à Lisbonne, c’est qu’à côté des habituels boutiques attrape-touristes débordant de made in china, on trouve de très jolis concept-store proposant de l’artisanat portugais et de beaux produits, et ça c’est agréable, d’autant que ce n’est pas forcément extrêmement cher ! J’en ai vu beaucoup mais je n’ai pas tout testé et pas acheté grand chose faute de place (impossible de rapporter des choses fragiles puisque les compagnies low cost considèrent le sac à main comme un bagage cabine, ce qui me limitait puisqu’il fallait que mon sac à main loge dans mon sac cabine, et qu’il est hors de question que je mette du fragile en soute (et j’ai bien fait, ma valise a attrapé quelques bosses et ils ont cassé mon cadenas (pas pour farfouiller, juste par manque de délicatesse)).

A Vida Portuguesa, R. da Galeria de Paris 20 : déjà testé à Lisbonne, mais celui-là est bien plus grand que celui du Chiado. Je me suis lâchée sur les produits en bois (attention, la boutique est au premier : celle du rez-de-chaussée est jolie mais propose plutôt des trucs design que l’on trouve partout)!

Santo da Casa, R. de São João 56 : une joli petite boutique où j’ai trouvé notamment des magnets d’un goût exquis et un joli foulard qui n’a d’ailleurs rien de portugais mais me fera un souvenir !

– Et puis bien sûr, l’une des plus belles librairies du monde : la Librairie Lello, R. das Carmelitas 144. Alors il faut parfois faire longuement la queue, c’est payant et pas donné (5€ qui sont déduits si vous achetez quelque chose) mais franchement c’est une pure merveille, et pas seulement pour les raisons liées à Harry Potter !

Voilà. J’ai vraiment adoré cette ville, ses ruelles, ses azulejos, ses lieux typiques, son énergie bouillonnante de ville du sud. Un peu moins ses escarpements épuisants, qui font que je ne pourrais pas y vivre. Mais j’y reviendrai certainement un jour prochain, probablement pour un long week-end, et j’espère que je vous ai donné envie de la découvrir si ce n’est déjà fait !

 

7 réponses sur « City guide : Porto »

  1. Mind The Gap

    Donné envie oui. Globalement le Portugal ne m’attire pas, peut-être une question de mentalités ou de culture locale mais autant Lisbonne que Porto me plairaient pour un long week-end et les ruelles escarpées j’adore ça !
    Sympa, tu as fait les 2 villes la même année !!

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.