L’Evasion des reflets, de Charles Robert : la poésie à fleur d’âme

L'Evasion des reflets, de Charles Robert : la poésie à fleur d'âme

L’âme femme
Dans le puits de son âme

J’ai liquéfié mon cœur,
J’ai déposé les armes
En prisonnier rêveur,
Des charmes de son sourire
Que je peine à lui rendre,
Moi, le triste menhir
Qu’elle sut pourtant fendre.

Aux douceurs de ses mains
J’ai brisé mon armure,
J’ai déposé les larmes
De mes sombres murmures,
Inavouables silences
Trop longtemps sanctifiés
Toi ma douce dépendance
Dieu que j’aime à t’aimer.

J’éprouve toujours une certaine fascination pour les poètes, ceux qui parviennent à mettre leurs émotions en rimes et en vers : quoi que je fasse, je n’arrive à rien dans ce genre littéraire, tout ce que je tente boîte. C’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai découvert le recueil de Charles Robert, dont le titre à lui seul est chargé d’émotions.

L’évasion des reflets, ce sont des poèmes de formes, de tons, de longueurs et de sujets très variés, de l’amour à la révolte, révélant toute la richesse de l’âme.

Empreints de mélancolie et montrant une grande sensibilité, ces poèmes aux accents parfois baudelairiens témoignent d’un vrai sens du rythme et de la langue, subtilement teinté d’érotisme et de désir. Bien sûr, j’ai mes préférés, certains m’ont vraiment beaucoup touchée, et de manière générale ce sont les poèmes lyriques, exaltant le sentiment amoureux et la femme aimée qui m’ont le plus plu (on ne se refait pas), moins les poèmes « engagés » contre la société et le monde tel qu’il ne va pas, même s’ils ont également beaucoup d’intérêt.

En outre, le recueil est illustré de dessins absolument magnifiques de Guy Papin, qui sont des poèmes à eux-seuls et bouleversent par leur sensualité et leur délicatesse : j’en mettrais bien un dans mon salon ou dans ma chambre !

En tout cas, une très belle découverte : notez ce nom, et n’hésitez pas si vous le croisez, ce recueil est une oeuvre d’art dans tous les sens du terme !

L’Evasion des Reflets
Charles ROBERT (illustré par Guy PAPIN)
Arroka/Charles Robert, 2018

3 réponses sur « L’Evasion des reflets, de Charles Robert : la poésie à fleur d’âme »

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.