Femme absolument, d’Adeline Fleury : peut-on concilier féminisme et féminité ?

Femme absolument, d'Adeline Fleury

L’expérience de la féminité est une révolution permanente qui se fait à l’échelle de toute une vie. Du haut de mes trente-huit ans, je me sure à quel point le chemin est encore long et truffé d’obstacles et de bifurcations. C’est pourquoi dans ce livre, je raconterai la femme qui s’épanouit en moi, avec ses avancées, ses doutes, ses ruptures, au travers des différents âges de la vie. J’irai puiser dans la petite fille, l’adolescente, la jeune adulte, la mère, l’amante, l’amoureuse, la journaliste et l’auteure que je suis devenue, dans mes lectures, mes discussions avec des femmes de mon entourage et rencontrées cette année pour raconter avec le plus de sincérité possible cet art de se construire femme.

Je vous avais dit qu’on reparlerait très vite d’Adeline Fleury : le fait est que j’avais envie de poursuivre avec elle ma réflexion sur le féminin, le féminisme, la féminité, tant j’ai l’impression d’avoir trouvé en elle une sorte de jumelle, pas seulement parce que nous sommes nées à un mois d’intervalle (j’ai fêté mes 40 ans à Livre-Paris, elle à l’Envolée des livres de Châteauroux) mais surtout parce que, malgré des parcours très différents, nos positions se rejoignent sur de nombreux points.

« On ne naît pas femme, on le devient » écrivait Simone De Beauvoir dans Le Deuxième sexe, phrase souvent reprise et rarement comprise correctement. C’est ce « devenir femme » qu’Adeline Fleury expose dans cet essai, à travers un parcours intime dans les différents âges de la femme : l’enfance, l’adolescence, la jeunesse, la maternité, la renaissance et la maturité.

Parcours personnel, mais qui résonne et fait l’effet d’une bombe à fragmentation, tant les questions posées sont celles que la plupart des femmes se posent un jour, ou tous les jours. Etre femme, c’est une construction sans cesse mouvante, des expériences, des tâtonnements. Bien sûr, chacune le vit différemment, mais l’un des grands enjeux de cet essai est bien de montrer que l’on peut réconcilier féminisme et féminité, qu’être féministe, ce n’est pas jeter aux orties la coquetterie, la séduction : comme l’auteure, je me suis souvent agacée contre un certain courant du féminisme actuel (malheureusement celui qui crie le plus fort) qui s’autorise à penser pour toutes les femmes — n’hésitant pas à couper le sifflet de celles qui oseraient émettre une pensée discordante, remplaçant la domination masculine par la domination féministe, les deux se rejoignant finalement dans la négation de la liberté d’être femme, mais aussi dans une volonté de désexualiser le corps féminin, de dissocier les femmes de leur corps et de leur chair. On en a d’ailleurs eu un exemple frappant la semaine dernière, lorsque la FIFA, se drapant hypocritement d’une volonté de lutter contre le sexisme, a demandé qu’on cesse de montrer les supportrices sexy dans les tribunes ; certaines ont applaudi, sans voir qu’il s’agit là en fait de préparer le terrain à la future coupe du Monde au Qatar, où les femmes seront condamnées à l’invisibilité par le patriarcat monothéiste. L’ironie serait savoureuse, si elle n’était pas désespérante.

Bref : être sexy, aimer séduire, aimer les hommes, accepter qu’on a besoin d’eux, que si nous leurs sommes égale ça ne veut pas dire que nous leurs sommes identiques, ce n’est pas être une femme objet soumise aux diktats patriarcaux et au désir masculin, c’est au contraire s’affirmer en tant que sujet, en pleine conscience de la femme que nous sommes !

Encore un essai donc, qui m’a beaucoup fait réfléchir, m’a nourrie, m’a permis d’avancer dans mon cheminement personnel, et qui donne enfin la parole à un féminisme non dogmatique et ouvert ! Indispensable pour tous, femmes et hommes !

Femme absolument
Adeline FLEURY
Lattès, 2017 (Marabout, 2018)

L’avis de Stephie

3 réponses sur « Femme absolument, d’Adeline Fleury : peut-on concilier féminisme et féminité ? »

  1. sunsi

    merci de cette découverte, j’ai adoré et je me suis retrouvée dans de nombreux passages ; je me sens à présent portée pour réfléchir plus loin sur ma vie de femme, à accomplir encore et encore, un travail de chaque jour 🙂

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.