Les coulisses du critique

J’ai trouvé ce tag chez Cuné, et je l’ai trouvé tellement intéressant que je n’ai pas résisté à l’envie de m’auto-taguer ! C’est un tag qui, comme son nom l’indique, s’invite dans les coulisses du blog…

1. Avis, Critique, Recension et/ou Ressenti ?
Recension, non, j’en ai fait à une époque et résolument ce n’est pas ça. Je dirais un peu un savant mélange, dont les proportions diffèrent en fonction des ouvrages et des périodes de ma vie : parfois je suis plus dans le ressenti parce que le livre a touché quelque chose en moi, d’autres fois plus dans la critique avec tout un tas de mots savants (mais de moins en moins avec le temps). En fait, je pense toujours à cette citation d’Anatole France : Le bon critique est celui qui raconte les aventures de son âme au milieu des chefs-d’oeuvre. Ce  qui m’intéresse ce n’est pas de dire qu’il y a beaucoup de métaphores (je caricature) mais d’exprimer ce que j’ai vécu, si l’ouvrage m’a touchée, a fait écho en moi, m’a fait vibrer, m’a remuée, m’a questionnée (et sur quoi et comment et quelles réponses), m’a fait grandir, réfléchir, mûrir, changer. Ou bien m’a agacée, ennuyée, révoltée, peinée… En fait je me rends compte que mes billets, au fil du temps, sont de plus en plus personnels, et que mes lectures deviennent la matrice de réflexions existentielles ou littéraires plus vastes que l’ouvrage en lui-même.

2. Le choix du livre
J’y vais purement à l’instinct, à tous les niveaux. Du coup c’est difficilement explicable comme méthode car ça n’a strictement rien de rationnel, mais le fait est que l’essentiel du temps, je tombe sur le livre qu’il me faut et qui correspond aux fluctuations de mon âme ou à mes questionnements existentiels du moment (c’est d’ailleurs assez fou parfois, j’ai l’impression que l’Univers fait venir à moi ce dont j’ai besoin pour me nourrir au moment où j’en ai besoin) ! Du coup, certains ouvrages patientent des mois (voire des années) avant que je « sente » que c’est le bon moment, d’autres sont lus à peine arrivés chez moi !

3. Cas particulier : parfois, pas besoin de choisir, les livres viennent à toi via les SP, ou Service de presse.
C’est le cas de 90% de mes lectures et ça ne change strictement rien, puisque je choisis mes SP à l’instinct : s’il s’agit d’une proposition précise sur un ouvrage, je dis oui ou non ; si c’est un éditeur qui m’ouvre tout son catalogue et me propose de piocher, je pioche ce qui fait frémir un truc chez moi. Quant aux SP sauvages (aka l’envoi de trucs que je n’ai pas demandé) c’est variable : soit l’attaché de presse connaît plutôt ce qui est susceptible de me plaire et ça peut fonctionner (et ça fonctionne parfois même très bien), soit c’est complètement à côté et je ne le lis pas… Parfois aussi je réclame, notamment les essais parce que c’est un genre qu’on propose jamais aux blogueurs, et d’ailleurs on n’en trouve pas énormément sur les blogs, mais moi j’en lis beaucoup !

4. Mettre ou ne pas mettre la quatrième de couverture ? That is the question
Je ne la mets pas, jamais, de même que je ne me sers pas des communiqués de presse. Je fais mon propre résumé.

5. Prise de note
Oui, je lis toujours avec un crayon à papier à proximité, et en début de lecture je colle des post-it au début du livre pour pouvoir noter tout ce qui me passe par la tête au cours de ma lecture ; parfois c’est beaucoup de choses, parfois c’est moins. Dans le corps du texte, je note également les passages qui me semblent importants.

6. Rédaction
Directement à partir des notes, avec un schéma un peu rigide : photo mise en scène/citation/mise en contexte (pourquoi, comment, de quelle humeur j’étais)/résumé/avis/informations et éventuellement liens. En général, ça me prend une petite heure pour mettre en ordre toutes mes notes.

7. Serré ou plutôt long ?
Plutôt serré, surtout en ce moment. Après, il arrive que certains ouvrages suscitent plus de réflexions que d’autres…

8. Divulgâcher, moi ! Jamais
Ah non, jamais !

9. Ils en pensent quoi les autres blogueurs ?
Forcément, ça m’intéresse de savoir ce que d’autres ont écrit sur le livre en question, mais sauf si c’est justement un article de blog qui m’a donné envie de le lire, j’ai tendance à ne m’intéresser à ces avis qu’après ma propre lecture et la rédaction de l’article pour ne pas être influencée. Je trouve ça d’autant plus intéressant quand les avis divergent, bien sûr : ce qui n’a pas plu dans un ouvrage qui m’a totalement chamboulée, ou inversement ce qui a touché dans un livre qui m’a laissée de marbre. Les interprétations, les points sur lesquels on insiste peuvent aussi être très différents d’une personne à l’autre !

10. Citation
Oui, en exergue et parfois dans le corps du billet parce qu’un passage m’a particulièrement fait réfléchir…

11. Tager ses billets
J’avoue que je manque un peu de rigueur sur ce point précis…

12. Noter ses lectures
Je sais que certains le font, mais moi non : une note pour moi doit refléter une valeur objective, or je ne fais rien d’objectif…

13. Les affiliations
On m’en propose tout le temps, j’ai accepté celle de Decitre mais franchement, ce n’est pas avec ça que je m’achèterai une grande maison à la montagne. De fait, je tiens mordicus à ce qu’elle ne soit que dans la barre latérale et non dans les billets, afin que ce ne soit pas invasif et n’instille pas le poison du soupçon.

14.  La reconnaissance
Alors évidemment, il y a le nombre de lecteurs, les propositions autour du blog, les compliments, lorsque j’en parle et que les gens disent « oui je connais », mais la plus belle c’est lorsque quelqu’un vient mettre un commentaire quelque temps après un article pour dire que ça l’a incité à lire le livre et qu’il a adoré.

Voilà voilà. Maintenant vous pouvez vous auto-taguer aussi !

13 réponses sur « Les coulisses du critique »

  1. Ping: [TAG] Les coulisses du critique – Cunéipage

  2. Nota bene

    Tag intéressant que je vais me permettre de reprendre sur mon propre blog prochainement ! Merci. C’est toujours enrichissant de parler autour de la littérature : cela peut en dire long sur notre rapport à la lecture, à l’écriture, à la culture et aux autres…

    J'aime

  3. Ping: L’envoûtement de Lili Dahl, de Siri Hustvedt

  4. les Livres de George

    La prise de notes pendant la lecture est devenue un dilemme pour moi. Avant j’avais un carnet, mais depuis que j’ai repris le boulot, il y a 5 ans, j’ai arrêté, ça ralentissait ma lecture, je n’avais plus le temps. Ton idée de post-it m’intéresse, à voir, mais le problème est que j’adore les carnets, que j’en ai des tonnes et que je suis un peu malheureuse de ne plus les utiliser : j’aime tellement les carnets dont toutes les pages sont griffonnées de mon écriture illisible !

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.