De l’Infidélité, d’Amanda Sthers

de l'Infidélité, d'Amanda Sthers

de l'Infidélité, d'Amanda SthersJe pense réellement que l’amour est ce qui constitue l’être humain. Ce sentiment tout à fait mystérieux qui fait qu’on s’attache à un autre et qu’on veut lui faire du bien, se mêler à lui, être un tout. Mais comment expliquer la jalousie qui l’accompagne ? Ce qu’on accepte volontiers en amitié : le partage, l’élargissement du cercle, est totalement exclu lorsqu’on parle de sentiments amoureux. 

Lorsqu’on réfléchit à l’amour (et c’est mon cas actuellement avec cette vaste entreprise bizarre qu’est le Truc) on ne peut pas faire l’économie de réfléchir aussi à la jalousie et à l’infidélité, et c’est donc ce que fait Amanda Sthers dans cet essai.

Sous forme d’abécédaire, d’Adultère à Zeus en passant par Andromaque, Batard, Candaulisme, Culpabilité, Don Juan, Facebook, Jalousie, Minotaure ou encore Volage, elle interroge donc l’Infidélité (et, partant, le sentiment amoureux), dans toutes ses possibles directions, à la fois en tant qu’écrivain et en tant que femme.

Très personnel, ce petit essai, très agréable à lire, est surtout éminemment riche et instructif, et ouvre de nombreuses pistes de réflexion très stimulantes (il a nourri le Truc pendant plusieurs jours). Plus de questions que de réponses au final, puisque ne pouvant définir l’amour il est difficile de dire si la jalousie et l’infidélité en sont constitutifs, surtout à notre époque où il est de plus en plus difficile de croire à un amour exclusif qui pourrait durer toute une vie (difficile, mais pas impossible). Mais les questions, c’est bien, parce que chacun probablement a ses réponses, sa manière de voir les choses, et en explorant la littérature, la psychanalyse ou encore les neurosciences, Amanda Sthers nous aide à nous les poser à nous-même.

Bref, un petit texte très enrichissant, pas forcément à lire d’une traite mais dans lequel se plonger au jour le jour…

De l’infidélité
Amanda STHERS
Plon, 2018

5 réponses sur « De l’Infidélité, d’Amanda Sthers »

  1. Vénusia

    Un essai, ça me fait toujours un peu peur…. Je crains le côté désaffecté et l’excés d’intellectualisation. Mais votre billet me donne l’impression que ce n’est pas le cas ici. Du coup j’ai bien envie de le lire.

    Aimé par 1 personne

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.