Joséphine, d’Agnès Obadia

Joséphine, d'Agnès Obadia

Joséphine, d'Agnès ObadiaC’est l’histoire d’une fille qui cherchait l’amour et qui le cherchait mal. Très mal.

Si j’adore la série de BD de Pénélope Bagieu (mais mes articles ont mystérieusement disparu, je pense qu’ils se sont perdus dans le transfert d’overblog), je ne m’étais pour autant jamais penchée sur cette adaptation, jusqu’à ce que je tombe dessus dans une liste de « feel-good movies » et que ça fasse tilt ! Parfait pour un vendredi soir tout gris !

Joséphine a trente ans, des fesses totalement surréalistes (et honnêtement un corps à tomber), un chat appelé Brad Pitt, un superbe appartement, mais pas de mec, sauf le samedi pendant 1/2 heure. Lorsque sa jeune soeur parfaite lui annonce qu’elle va se marier, elle ne peut s’empêcher de mentir et de dire qu’elle aussi a rencontré l’homme de ses rêves, qu’il est chirurgien et qu’elle va s’installer avec lui au Brésil. Mais ce mensonge va l’entraîner dans une spirale rocambolesque… et lui permettre de comprendre que parfois, l’amour est tout près !

Un film doudou, parfaitement invraisemblable mais tellement frais, drôle, mignon qu’on le regarde du début à la fin avec un sourire niais. Joséphine est une fille absolument géniale, et j’ai totalement craqué sur Gilles qui est tellement gentil et attendrissant, et qui du coup est tout seul parce que, voyez-vous, tous les mecs ne sont pas des enfoirés mais bizarrement c’est beaucoup plus dur pour eux de se caser, ce qui est totalement vrai, et pas que pour les hommes, d’ailleurs (les hommes préfèrent les chieuses). Ce que j’ai aimé surtout dans ce film, c’est que l’amour y est assez bien montré malgré l’histoire à coucher dehors : elle l’a sous les yeux depuis le début, mais évidemment ne le voit pas, et puis elle apprend à le voir, et finalement l’amour dans la vraie vie c’est plus souvent ça que le coup de foudre « leurs yeux se rencontrèrent » bim bam boum ils tombèrent amoureux et hop. Dans la vraie vie, on rencontre un homme, et d’abord, il ne nous plaît pas spécialement, d’autant qu’il est gentil et sensible et que les filles sont un peu connes et elles préfèrent les salauds. Et puis un jour, il fait un truc, il dit un truc, et on ouvre les yeux. On se dit que tiens, il est mignon en fait. Et puis qu’il nous plaît. Et petit à petit les sentiments grandissent et on s’aperçoit qu’on est amoureuse. Mais il est un peu vexé, lui, parce que ça fait des mois qu’il envoit des signes et qu’on s’en fout, alors bon, du coup, il en a trouvé une autre, et on rame un peu. Je ne sais pas pourquoi, mais ça me rappelle un truc, cette histoire !

Bref, un film mignon tout plein, très drôle et très romantique, que je reverrai avec plaisir !

Joséphine
Agnès OBADIA
2013

3 réponses sur « Joséphine, d’Agnès Obadia »

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.