Pays Provisoire, de Fanny Tonnelier

Pays Provisoire, de Fanny Tonnelier

Pays Provisoire, de Fanny TonnelierC’était désormais l’heure du bilan pour les deux jeunes femmes. Amélie avait trouvé formidable de connaître un pays si différent du sien. Elle considérait qu’elle avait eu une chance folle de pouvoir reprendre cette affaire et s’était beaucoup investie dans la réussite de sa boutique. Elle avait très bien gagné sa vie et même pu envoyer de l’argent à ses parents. Elle savait qu’ils lui constituaient un pécule à la banque pour son retour. Elle avait connu la tendresse avec Nicolas, son bel officier. En revanche, elle n’arrivait pas à accepter la destruction de son outil de travail, cela la mettait en colère et elle en voulait à tous ces révolutionnaires qui cassaient et brûlaient pour supprimer les privilèges des classes supérieures et soi-disant créer l’égalité. En tout cas, elle reconnaissait que sa vraie richesse résidait dans son sens créatif, son imagination et ses mains. Si elle en avait gros sur le coeur, grâce à son optimisme inné, elle restait sereine face à l’avenir. 

Un premier roman, qui nous emporte en Russie et dans en Europe, et nous offre un très beau portrait de femme.

Lorsque la Révolution Russe éclate en 1917, cela fait 7 ans qu’Amélie vit à Saint-Petersbourg, où elle tient une boutique de chapeaux. Mais les événements et le pillage de sa boutique l’obligent à rentrer en France avec son amie Joséphine. Un retour qui a des allures d’Odyssée, et qui sera l’occasion pour elle de revenir sur le passé, et de rencontrer Friedrich…

Un très joli roman, qui se lit avec beaucoup de plaisir, grâce à une construction narrative parfaitement maîtrisée, une écriture soignée, et surtout un merveilleux destin et personnage de femme, une femme libre, forte, indépendante, courageuse, et qui a une foi indéfectible en sa bonne étoile, qui lui permet de traverser les péripéties de la vie la tête haute, malgré les difficultés. Il y a dans ce roman de magnifiques pages sur les chapeaux, qui ne pouvait que toucher l’amatrice de fanfreluches que je suis. Il y a le romantisme  absolu de Saint-Petersbourg et des promenades en traîneau. Et il y a l’amour, comme une bouleversante surprise au milieu des pires difficultés. Tout pour me toucher donc, ce qui explique que j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à découvrir ce roman et la plume de son auteur, et que je vous le conseille vivement !

Pays Provisoire
Fanny TONNELIER
Alma, 2018

3 réponses sur « Pays Provisoire, de Fanny Tonnelier »

  1. Leiloona

    J’ai bien aimé la verve narrative, mais l’héroïne est trop lisse pour moi. Avec ses œillades aux hommes, ça m’a un peu énervée… Enfin énervée est un grand mot. 😛

    J'aime

  2. Ping: Pays provisoire – Ma collection de livres

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.