L'Irrégulière mois après mois

En mots et en images : décembre 2017

Les mots…

Décembre et ses lumières // Se réveiller sous la neige // Décorer le sapin // Avoir envie d’écrire une fin heureuse, pour une fois (au sens propre comme au sens figuré) // La chamade // Fragments d’un discours amoureux // Corps amoureux, corps écrivant, corps pleurant // Un grand point d’interrogation // Et puis bizarrement apaisée et légère. Essayer d’avoir confiance // Noël qui approche. Acheter les cadeaux, les empaqueter (un peu moins mal que d’habitude). Terminer les décorations // Un bouquet de renoncules de moi pour moi. Parce que je le vaux bien et que je le mérite // Des lectures réconfortantes et des films doudou // Pas longtemps apaisée. Trop de questions sans réponses qui se bousculent dans ma tête et tournent sans fin dans les moulins à vent de mon esprit. Trop de pourquoi qui me blessent // Essayer de mettre de la lumière et de rallumer les étoiles // Fermer la porte et jeter la clé des secrets de mon âme dont de toute façon personne ne veut // Catharsis // Tourner en rond // Le risque effrayant de l’aliénation et du malheur // stop // c’est reposant, la tragédie, parce qu’on sait qu’il n’y a plus d’espoir, le sale espoir; qu’on est pris, qu’on est enfin pris comme un rat, avec tout le ciel sur son dos, et qu’on n’a plus qu’à crier // Commencer le carnet n°5 // Essayer de retrouver l’équilibre, coûte que coûte // Une montagne de doudous. J’en aurais bien pris un pour moi aussi // Un gros burger, c’est réconfortant aussi // Enfin une journée productive et agréable. Faire les choses à faire. Cocooner. Cuisiner des petits gâteaux de Noël. Lire au pied du sapin // Un pas en avant. Prendre le taureau par les cornes et faire quelque chose que j’aurais dû faire il y a longtemps. Mais peut-être que ce n’était pas encore le bon moment // Un résultat immédiat et quasi-miraculeux, en somme (pour moi). Et c’est doux, et je voudrais retenir cet instant entre mes doigts. Même s’il reste beaucoup de points d’interrogation et de doutes. Même si le chemin sera long et sans doute douloureux // Ad Augusta per angusta // Profiter des doux moments sans se poser de questions (enfin, en essayant) // Solstice d’hiver // Relire les petits papiers, tous ces beaux moments de 2017 même si le plus important n’y est pas // Les bagages et partir sur la route pour les fêtes. Retrouver la famille et les amis, essayer de me faire un cocon de douceur et d’amour pour me protéger // 24. Dernier cadeau de Noël, premières agapes. Réveillon tranquille // Un joli Noël, des bisous et des câlins // Essayer d’apaiser mon chaos intérieur // Froid et blanc // Soirée filles // Finir l’année à la montagne

Sur une idée originale de Moka

Les images…

(15 commentaires)

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s