Elle regarde la télé

Designated Survivor, de David Guggenheim

Designated Survivor, de David GuggenheimAux Etats-Unis existe une tradition assez originale, celle du Survivant désigné : un membre du cabinet, choisi par le Président pour ne pas assister à un événement où sont réunis les principaux représentants du pouvoir américain, afin que le pouvoir ne reste pas vacant en cas de catastrophe. C’est le cas notamment pour le discours sur l’Etat de l’Union ou l’investiture présidentielle. Cette charge est plus folklorique qu’autre chose, mais une telle tradition ne pouvait qu’inspirer des scénaristes…

Suite à un attentat au Capitole durant le discours sur l’Etat de L’Union, qui a tué à peu près tout le monde, le Président, le vice-Président, le Cabinet, le Congrès et la Cours Suprême, c’est le Survivant Désigné, Tom Kirkman, Secrétaire d’Etat au logement qui était d’ailleurs sur le point de se faire virer, qui devient Président des Etats-Unis, alors qu’il n’en a a priori pas la carrure, et que ce n’était de toute façon pas son ambition…

Vraiment une excellente série, qui propose un mélange intéressant entre thriller et politique fiction : l’idée est de mettre au pouvoir un homme droit, pas pourri par la politique (en somme un anti-Frank Underwood) à la tête de l’Etat et de voir comment il va se débrouiller dans ce chaos — et chaos est vraiment le mot : 11 septembre puissance mille, l’attentat a totalement non seulement décimé l’Etat mais totalement fragilisé le peuple (ce qui donne d’ailleurs des scènes assez dures émotionnellement, qui m’ont mis les larmes aux yeux). Et évidemment, ce n’est pas simple : Kirkman a du mal à asseoir sa légitimité, certains font comme s’il n’y avait pas de président, et bien sûr, quoiqu’il arrive et le monde pourrait s’écrouler il doit faire face aux opportunismes, aux basses manœuvres, à l’hypocrisie, à la politique politicienne — heureusement, il y a aussi des gens loyaux, et sa famille, aspect essentiel de la série. Bref : un président honnête et loyal, qui fait ce qu’il peut et apprend vite, mais se pose beaucoup de questions éthiques : la série interroge alors les valeurs américaines et les problèmes de société, le contrôle des armes, les libertés civiques, et la lutte contre le terrorisme, ainsi que quelques autres points dont certains m’ont laissée perplexe parce que je n’ai pas trop vu où était le problème, mais passons. Ça c’est le premier axe : une réflexion sur l’exercice du pouvoir.

Le deuxième axe est tout aussi intéressant, et nous conduit dans une espèce de thriller à base de théorie du complot, car il faut bien trouver les responsables de l’attentat. Coupables évidents : les islamistes. Mais on se rend très vite compte, ce n’est même pas spoiler de le dire, que c’est un peu trop facile, et qu’il y a sans doute autre chose derrière. Mais je n’en dirai pas plus.

Bref : une excellente série, parfaitement interprétée ( Kiefer Sutherland est époustouflant de justesse), parfaitement scénarisée, qui se suit avec grand intérêt tout en suscitant de vraies réflexions. A ne pas manquer !

Designated Survivor
David GUGGENHEIM
2016 – en cours de production

(4 commentaires)

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s