Elle se fait des films

Les Ex, de Maurice Barthélémy

Les Ex, de Maurice BarthélémyDepuis que l’homme est homme et la femme est femme, les ex existent. Nous en avons tous.

S’il y a un truc que je déteste, c’est croiser un ex. Heureusement, malgré le fait que j’en ai quand même pas mal semé, cela arrive rarement, dans la vie réelle en tout cas : dans la vie virtuelle, Facebook, sans doute par sadisme, ne cesse de m’en remettre certains sous le nez (« vous connaissez peut-être… » : oui mais comment tu sais ça d’abord ?), et puis de toute façon j’ai écrit tout un roman sur eux. Mais bon, je n’aime pas les revoir, parce que vous savez comment ça se passe : c’est toujours lorsqu’on a le cheveux gras, qu’on est enrhumé et qu’on a pioché le premier truc qui sortait de l’armoire qu’on les croise (enfin je dis ça, c’est ce qu’on m’a raconté : jamais je ne sors le cheveux gras et vêtue n’importe comment, justement parce qu’on ne sait jamais qui on va croiser, ce qui du coup explique sans doute que je ne croise jamais mes ex, CQFD). Bref. Le sujet de cette comédie m’a tout de suite interpellée.

Paris est la ville des amoureux. Mais comme la vie est ainsi faite, c’est aussi, du coup, la ville des ex. Plusieurs personnages vont en faire l’expérience, pour le meilleur ou pour le pire…

Remake d’une comédie romantique italienne réalisée en 2009 par Fausto Brizzi, ce film vaut beaucoup mieux que les critiques souvent sévères que l’on peut lire à son sujet : c’est une bonne comédie française qui permet de passer un bon moment, avec des situations souvent très drôles (j’avoue avoir un faible pour celle ou une future mariée découvre que le curé qui va célébrer son mariage est son ex) et des acteurs vraiment excellents incarnant des personnages tous plus attachants les uns que les autres (même ceux qui sont a priori insupportables). Film choral, les ex mêle plusieurs générations, des histoires très variées et permet de réfléchir aussi à une autre manière de voir les choses : les ex ne symbolisent pas uniquement un échec, si nous sommes ce que nous sommes, c’est aussi grâce à eux (ce qui du reste est l’objet du roman sus-mentionné).

Un film à voir si vous avez envie de passer une soirée sympathique !

Les ex
Maurice BARTHÉLÉMY
2017

(2 commentaires)

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s