Elle lit des essais

Déshabillons l’histoire de France, de Gonzague Saint Bris

Déshabillons l'histoire de France, de Gonzague Saint BrisLongtemps j’ai rêvé de déshabiller l’histoire de France. Mais, comme je n’ignorais pas que le désir amoureux datait du début du monde, il m’a fallu du temps pour effeuiller le mystère féminin à travers les siècles. Dès l’adolescence, j’ai été possédé par cette chasse au bonheur qui consistait à constituer la collection complète des plus belles caresses qui ont fait la France. Des folies gauloises aux étreintes barbares, des interdits du Moyen Âge aux subtils attouchements de l’amour courtois, de l’érotisme des Capétiens aux flirts des Valois dans les voluptés du Val de Loire, du libertinage de nos ancêtres aux frasques de la Belle Époque, tou excitait ma curiosité, tout m’intriguait, tout retenait mon attention.

Petite pause dans la rentrée littéraire avec cet ouvrage que j’avais acheté avant les vacances mais que je n’avais pas pris avec moi. Un ouvrage écrit pour moi, qui ne suis rien moins que pudibonde, et qu’intéressent au plus haut degré les secrets d’alcôve, pas toujours si secrets d’ailleurs. Et puis, comme chacun sait, la mort tragique de Gonzague Saint Bris a assombri le mois d’août, et sitôt rentrée chez moi, je me suis plongée dans cette lecture ô combien passionnante !

De nos ancêtres les Gaulois à la Première Guerre mondiale, Gonzague Saint Bris revisite l’histoire de France à travers l’amour et le sexe.

Ce n’est pas avec un tel livre que la France perdra sa solide réputation de patrie du libertinage : si les tensions sont constantes entre la liberté des moeurs et les vitupérations de l’Eglise souhaitant poser la chape de plomb de l’ordre moral sur la vie sexuelle de tous, si toutes les classes sociales ne sont pas logées à la même enseigne (les aristocrates jouissent librement lorsque le peuple se retrouve sur le bûcher pour les mêmes actes), le fait est que l’histoire de France est traversée par le désir, et que la galanterie est dans notre beau pays un principe de civilisation. Depuis toujours donc, nos dirigeants ont fait preuve d’une grande vitalité sexuelle, plus ou moins secrète, et les femmes ont toujours tenu une place de choix, même si secrète. Vous me direz : on le savait déjà. Reste que cet essai est un véritable bonheur de lecture : gai, primesautier, à l’image de son sujet, volontiers léger et parfois moqueur, il est truffé d’anecdotes et de bons mots savoureux (ah, l’esprit français), émaillé de références littéraires et artistiques, et au final éminemment utile pour réviser l’histoire de France autrement, en faisant un pas de côté revigorant !

Comme disait Oscar, Everything in the world is about sex. Except sex. Sex is about power. Surtout en France.

A lire donc, absolument, si comme le dit l’avertissement vous n’êtes pas pudibond. Mais, si vous l’étiez, je ne suis pas sûre que vous liriez la païenne hédoniste que je suis !

Déshabillons l’histoire de France
Gonzague SAINT BRIS
XO, 2017

(2 commentaires)

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s