Elle regarde la télé

L’expérience Doctor Who

doctor-whoCe que je raconte n’est pas du pur délire. C’est vous qui ne comprenez pas.

Forcément, mes investigations concernant les voyages temporels devaient bien, à un moment où un autre, me conduire à me pencher sérieusement sur cette série mythique de la BBC. A vrai dire, j’avais déjà vu quelques épisodes (avec Tennant), mais je n’avais pas poussé plus loin. Et puis je suis tombée dessus sur Netflix, plus exactement sur les saisons 5 à 9 de la dernière série (avec les Docteurs n°11 et 12, donc). Que j’ai binge watché parce que mine de rien, c’est vachement addictif, ce truc.

Commençons par le commencement : la série existe depuis 1963, avec deux parties, la première allant de 1963 à 1989, puis de 2005 à aujourd’hui. Elle raconte les aventures d’un Seigneur du Temps de la planète Gallifrey, qui voyage à travers le temps et l’espace dans un TARDIS (Time And Relative Dimension In Space) déguisé en cabine de police mais qui est plus grand à l’intérieur. Ce Seigneur du Temps se fait appeler Le Docteur, mais son vrai nom est le secret le plus soigneusement gardé de l’Univers. Comme tous ceux de son espèce, le Docteur a le pouvoir de se régénérer lorsqu’il est blessé à mort, et c’est pour cela qu’il change de visage ; enfin normalement il aurait dû s’arrêter à 11 mais il a réussi à avoir du rab. Il passe donc son temps à voyager, tantôt dans le temps, tantôt dans l’espace quand ce n’est pas les deux en même temps, et à sauver l’humanité parce qu’il aime bien les humains, et d’ailleurs ses compagnons d’aventures sont des humaines.

Véritable institution chez nos amis anglais, cette série est, comme je le disais plus haut, addictive : une fois qu’on est tombé dedans, on est foutu. Je n’exagère pas. Pourtant, j’avoue, je ne comprends pas tout (alors il doit me manquer des éléments, c’est sûr, mais j’ai aussi quelques problèmes autres), et questions paradoxes temporels, on fait un peu ce qu’on veut (il passe son temps à dire que surtout il ne faut pas créer de paradoxes car l’univers s’écroulerait, mais il ne se prive pas de le faire quand même quand ça l’arrange). Mais c’est drôle (très très drôle), déjanté et en même temps très profond car cela pose de vraies questions métaphysiques (bon, mon interprétation c’est que le Docteur est Dieu) et éthiques. J’aime particulièrement les épisodes historiques (Churchill, Elisabeth I…) et mon personnage préféré, c’est River Song. Et je confesse un crush coupable pour Matt Smith (par contre je n’aime guère le Docteur joué par Capaldi…). Le prochain Docteur sera une femme, et je trouve l’idée particulièrement intéressante…

Voilà voilà, et vous, vous êtes tombés dans la marmite ou pas ?

17 réflexions sur “L’expérience Doctor Who

  1. Super article ! Cette série me tente beaucoup et comme toi, je suis tombée dessus sur Netflix mais ça m’embêtait de commencer à la saison 5 ! Du coup, j’ai laissé de côté… Ceci dit avec ton article, tu ravives la flamme !!! 🙂

    J'aime

  2. Et bien bravo car ce n’est pas facile de résumé le Docteur Who.
    Je suis une très grande fan. J’ai les dvd du Docteur chez moi. Sauf ceux avec Capaldi car je n’aime pas du tout son interprétation. En plus, ils ont beaucoup changé son caractère entre sa première et deuxième saison. Beaucoup de gens n’ont pas apprécié son jeu. Pas facile de passer après David Tennant (magistrale) et Matt Smith.
    J’ai même acheté il n’y a pas longtemps un Monsieur Madame sur le 11ème docteur et d’ailleurs on y trouve River Song.
    Pour bien tout comprendre je te conseille de regarder à partir de saison 1 de 2005. C’est très addictif. C’est très bien écrit avec de l’humour et des faits réels.
    Il a à Londres une boutique consacrée juste au Docteur. C’est une institution là-bas. 🙂
    Bravo encore pour ton billet 🙂

    J'aime

  3. un ami de Phoenix est fan je regarde sur sa page Facebook et j’observe que de l’autre côté de l’atlantique cette série amuse beaucoup ( surtout les maquillages et les costumes ) et l’actrice actuelle le branche bien on dirait 😀 ; du reste il y a visiblement des possibilités de rencontres avec le staff dans des sortes de festivals , ç’est très curieux.. et très américan stuff

    Aimé par 1 personne

  4. Je suis tombée dans la marmite en 2009 je crois (merci à certaines blogueuses que je ne dénoncerai pas) avec Tennant et celui d’avant. Puis j’ai fatigué. Je préfère aussi les épisodes historiques tellement marrants (Victoria, ou même une des maitresses de Louis 15)
    Yes, it’s bigger inside!

    J'aime

  5. C’est une de mes séries chouchou ❤
    J'ai d'ailleurs fait la Doctor Who Experience à Cardiff qui est juste super 🙂
    Est-ce-que tu connais Torchwood ? C'est un spin-off avec capitaine Jack Harkness, super aussi 😉

    Emeline

    J'aime

  6. Tombée dans la marmite ? ça oui 😀 Je regarde le DW commencé en 2005 et j’ai suivi trois docteurs différents jusqu’à présent. Même s’il faut parfois un temps d’adaptation, je les ai tous adorés (et pas juste Tennant^^). J’ai du mal à tout comprendre aussi, mais j’aime beaucoup découvrir chaque situation, les Daleks et compagnie…

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s