Elle regarde la télé

Les Voyageurs du Temps, de Brad Wright

Les Voyageurs du Temps, de Brad WrightC’est amusant parce que, si je ne suis pas spécialement adepte de fantastique et de science-fiction dans le domaine littéraire, c’est au contraire des genres que j’apprécie fortement lorsqu’il est question de séries, et lorsqu’il est question de voyages dans le temps, je fonce les yeux fermés (enfin façon de parler évidemment : c’est mieux pour regarder une série d’avoir les yeux ouverts).

Dans le futur, l’humanité est en déclin suite à de nombreuses catastrophes. Mais on a trouvé un moyen de voyager dans le temps, par le biais d’un transfert de conscience : grâce aux informations précises sur l’heure et le lieu de la mort de certaines personnes, les voyageurs prennent leur place. Leur mission : empêcher les événements qui ont conduit au déclin de l’humanité. Organisés en équipes, il s’attachent donc à sauver le futur, tout en évitant de révéler leur présence, ce qui impliquent qu’ils se fondent totalement dans la vie de leur hôte.

La série est passionnante, rythmée et bien menée. Le problème est qu’il ne faut pas trop réfléchir, car finalement elle repose sur une aporie et jette par-dessus les moulins toute la question des paradoxes temporels même quand elle entend les pointer, et manque donc curieusement de cohérence, en tout cas dans cette première saison. Je parle évidemment de cohérence interne, en partant du principe que ces voyages dans le temps sont possibles. Reprenons : leur mission est donc d’empêcher certains événements de se produire afin que l’humanité ne soit pas détruite. Donc, finalement, leur mission est de créer des paradoxes temporels, et cela est d’ailleurs pointé : ils ont très bien conscience que du coup tout ce qui s’est passé entre le moment où ils sont au XXIe siècle et leur époque va être modifié, au risque de leur propre naissance (c’est le paradoxe du grand-père) ; et pourtant, le protocole 3 leur enjoint de ne sauver aucune vie, et de ne prendre aucune vie, ce qui est un peu bizarre dans la mesure où c’est quand même bien l’enjeu de leur mission, changer le cours de l’histoire et sauver des vies (d’ailleurs, le personnage de Philip le souligne) : première bizarrerie donc, ils sont là pour changer le cours de l’histoire, mais il ne faut pas qu’ils changent le cours de l’histoire. Admettons.

Du coup, est-ce que ça fonctionne ? Au fur et à mesure de la saison, de nouveaux voyageurs arrivent, et on s’attend donc à avoir des nouvelles du futur. Et là c’est assez embrouillé : les choses changent, mais pas trop, le futur n’est plus tout à fait ce qu’ils ont connu, mais il n’est pas franchement différent non plus. Néanmoins, à nouveau cela ne colle pas (ou alors j’ai loupé un truc) : ceux qui viennent du futur ont l’air d’avoir parfaitement connaissance de ce qui a été changé dans le passé, or selon toute logique (interne toujours) ils ne peuvent avoir connaissance que d’une version du passé, sauf si « le directeur » se balade dans le temps comme dans un livre dont on est le héros, ce qui impliquerait l’existence de réalités alternatives dont il a connaissance. Mais a priori, si le futur a changé, même un peu, cela implique la possibilité que nos voyageurs n’existent pas dans le futur, et donc que personne n’a été envoyé dans le passé pour le changer, et que donc… bref, c’est sans fin.

Malgré tout ça, j’ai adoré cette série (j’avoue, Eric McCormack n’y est pas pour rien) : je me demande même à quel point cette réflexion vertigineuse qu’elle a suscité ne me l’a pas fait d’autant plus adorer. D’autant que je suis assez perplexe sur le fait que les scénaristes n’aient pas parfaitement conscience des impossibilités que je viens de souligner… Du coup, j’attends avec impatience la saison 2 (ce qui tombe bien, elle est prévue à l’automne) !

Travelers (les voyageurs du temps)
Brad WRIGHT
Netflix, 2016 – en cours de production

 

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s