Elle se fait des films

Fifty Shades darker, de James Foley

Fifty shades darkerJe ne sais pas encore si je dois me prosterner à tes pieds ou bien te fesser…

Je sais, j’avais dit que je me passerais de cette suite. Et puis, vous savez comment c’est : un dimanche soir, on est un peu désœuvré, le frigo est vide. C’est comme la junk food : objectivement, on préfère les toasts au caviar, mais ça n’empêche pas de temps en temps d’avoir une envie subite d’un gros hamburger dégoulinant, que l’on avale en culpabilisant parce que c’est mal et écoeurant. Bref, c’est comme ça à peu près que je me suis retrouvée devant ce film. Je n’ai pas lu le livre, donc je ne connaissais pas l’histoire (cela dit, il n’y a pas besoin d’être grand devin pour prédire ce qui va se passer).

Ana a quitté Christian, et travaille désormais pour une maison d’édition. Mais vous pensez bien qu’il ne va pas s’avouer vaincu comme ça, et ni une ni deux il parvient à la reconquérir. Mais à une condition, dit-elle : plus de contrat, ils vivent une histoire normale…

Alors on peut dire que je n’ai pas été déçue par rapport à mon horizon d’attente : c’est affligeant. Et dire ça est encore un euphémisme : c’est pire que mauvais. A croire que les deux acteurs principaux ont encore perdu en charisme par rapport au premier épisode, ce qui est tout de même un exploit. Quant à Kim Bassinger (9 semaines 1/2 quoi, un des films les plus excitants qu’on ait jamais tournés) on se demande bien ce qu’elle est venue faire dans cette galère. Il faut dire que les acteurs ne sont pas aidés à la base par la réalisation : je reprochais à Sam Taylor-Johnson une trop grande esthétisation des choses (de la chose), mais au moins cette esthétisation avait quelque chose d’érotique (un peu). Là, il n’y a plus la moindre sensualité : les scènes hot durent 12 secondes et sont d’une fadeur assez ahurissante quand même : on aurait pu attendre beaucoup, par exemple, de la célèbre scène des boules de geisha, il y avait du potentiel. Et bien non. James Foley tourne ça avec autant de sensualité que s’il filmait l’insémination artificielle d’une vache, et encore. Pareil avec les masques : haut potentiel érotique, les masques. Et bien, rien. En fait, c’est à se demander si les deux acteurs (et le réalisateur) ont déjà fait l’amour une fois dans leur vie. Pas forcément ensemble. Mais enfin, cela ne nous regarde pas.

Et puis, qu’est-ce que c’est niais. J’ai même envie de dire « culcul la praline ». Oui. J’ai même eu un fou rire sur « tu m’as appris à baiser, elle m’a appris à aimer ». Et puis quand Christian se met à genoux pour lui offrir une bague. Sérieusement ?

Par charité, on ne dira rien de l’absence totale de vraisemblance hein…

Bref. A oublier. A côté, le premier volet était un chef-d’oeuvre. C’est supposé être du « porno soft », mais je parlerais plutôt de porno pasteurisé, sans porno et sirupeux : aussi sulfureux qu’un épisode de la Petite Maison dans la Prairie, et aussi dark que oui-oui au pays des jouets…

Fifty Shades Darker
James FOLEY
2017

18 réflexions sur “Fifty Shades darker, de James Foley

  1. J’avais lu le 1er livre et franchement c’etait un peu culcul aussi et tellement repetitif, au bout de son 120eme orgasme en l’espace de 10 pages…pffff je me suis dis plus jamais de perte de mon temps precieux pour ca.

    J'aime

  2. Je n’aurais jamais cru que le 2 pourrait être pire mais en fait si. C’est mal joué, y a pas de sensualité, y a des trucs qui ne tiennent pas la route. (bon après perso je trouve 9 semaines et demi complètement débile).

    J'aime

  3. J’ai vu le un et j’ai pris la grave décision de ne pas regarder le deuxième volet. Alors oui, j’avoue, la faible femme que je suis a lu les romans mais ce sont des chefs d’œuvres à côté du film… Bon après, je fantasme sur l’acteur mais ça c’est un autre problème lol

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai bien ris en lisant ton article parce que je pense la même chose que toi et même j’ajouterai que le terme porno soft c’est pour faire de la vente puisqu’il ne se passe absolument rien. J’ai abandonné au bout de trente minutes, quand les scènes devenaient de plus en plus incohérentes entre elles.

    J'aime

  5. 😂😂 Je crois que je préfère aller au Mc Do plutôt que de regarder ce film !! Non mais sérieux, c’est quand même pitoyable qu’elle ait vendu autant de bouquin, mais qu’ils aient fait un 2e volet au film, c’est pire que tout !

    J'aime

  6. En livre, il n’y a que le 1er tome qui m’est plu, les autres, comment dire ??? Ils sentent un peu l’abus de licence. Le 1er volume a bien marché, alors on en a fait deux autres que je n’ai d’ailleurs jamais pu finir tellement ils n’étaient pas accrochant.
    Le film adapté du 1er, je n’en parle pas. J’ai zappé après 20 minutes …

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s