Romans

5 secondes, de Sylvie Grignon

5 secondes de Sylvie GrignonElles [les âmes soeurs] apparaissent souvent sans que l’on s’y attende. Ce n’est pas le bon ami que l’on connaît depuis des années, ni l’amoureux avec qui on vit, c’est la personne, unique, qui va déstabiliser notre vie, nos idées, qui n’a pas passé notre porte par hasard, qui s’est imposée, que ce soit pour un mois, plusieurs semaines ou des années afin de nous livrer un secret.
Cette âme soeur est une personne que l’on a déjà l’impression d’avoir rencontrée avant, dans une autre vie.
Elles cognent temporairement à notre porte pour nous rappeler ce que nous avions oublié, l’écriture, la création, l’imagination, ou simplement la vie. Elles allument l’étincelle, activent la flamme, ont cette petite touche d’originalité qui va nous donner un petit coup de pouce et souvent, elles vont faire demi-tour parce que leur rôle est terminé. Elles reviendront peut-être un jour ou pas, mais une chose est certaine, à chaque instant nous nous rappelons que grâce à cette rencontre nous sommes vivant, dynamiques et pleins d’espoir.

Parfois, il suffit de 5 secondes pour faire basculer une vie. Une rencontre, un regard, un accident, une chose qui nous retarde. 5 secondes pour faire basculer une vie, du bon ou du mauvais côté. Et parfois du mal naît le bien.

Nadia a 30 ans. Un peu mal dans sa peau, agoraphobe. Mais, selon son entourage, elle est une « faiseuse de bonheur ». Et elle écrit.

Une jolie surprise que ce roman, où se croisent autour de Nadia plusieurs personnages dont les destins vont basculer : Marc, Camille, Nadine. Croisent-ils la route de Nadia par le fait du hasard ou de la nécessité, leurs destins étant faits pour se tisser ? Il n’y a pas vraiment de réponse, ce serait trop simple, mais une chose est sûre : la vie n’est pas toujours ce que l’on croit, et elle peut basculer très vite. Le sujet, bien sûr, est particulièrement intéressant, et le roman bien construit, mais ce qui m’a le plus touché, ce sont les mises en abyme (j’imagine que cela n’étonnera personne), les notes de Nadia, qui recèlent de très beaux passages sur l’écriture, le pouvoir des mots, ou les âmes-soeurs (c’est celui que j’ai choisi pour le mettre en exergue car il m’a profondément émue et qu’il me semble finalement éclairer l’ensemble du roman) : j’ai parfois eu l’impression que j’aurais pu écrire certaines choses !

Un très beau roman, très sensible et optimiste, qui mérite d’être lu !

5 secondes
Sylvie GRIGNON
Félicia-France Doumayrenc, 2017

12 réflexions sur “5 secondes, de Sylvie Grignon

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s