Elle regarde la télé

Il commissario Manara


Pas besoin de me torturer, je l’avoue de moi-même : j’ai regardé cette série pour de sombres raisons de mancrushing : Guido Caprino (qui joue Marco Bello dans les Medicis), ma dernière obsession. Cela dit, chez moi, le mancrushing n’est jamais gratuit, car à force de tournicotons impossibles à suivre ça donne souvent des idées de textes. Bref.

Je suis donc partie de Guido Caprino, j’ai regardé ce qu’il avait tourné, et je me suis dit que cette histoire de commissaire de police tombeur de ces dames, c’était bien mon genre, même si j’ai tout de même un doute esthétique sur la coiffure et la moustache (enfin en vrai, j’ai des photos de mon père au début des années 80 qui ressemblent beaucoup) et sur l’affiche qui… non rien. Mais bref. Sauf que, vous le savez comme moi : les séries italiennes ne sont pas très diffusées en France. Alors, de fait, trouver la série n’a pas été difficile en soi : elle est bêtement archivée sur le site de la Rai. Le problème : il n’y a pas de sous-titres, et si j’ai pas mal pratiqué l’Italien… pour des raisons pas toutes linguistiques (encore que, ça dépend de ce qu’on entend par linguistique)… enfin bref… disons que ce fut une expérience particulière que de regarder une série non sous-titrée dans une langue qu’on n’a jamais vraiment apprise sinon sur le tas (façon de parler) et qu’on n’a pas pratiquée depuis longtemps. Cela dit, c’est un bon moyen de se remettre à niveau, je suis prête pour Florence ! Ou non….

Le pitch : l’arrivée d’un nouveau commissaire aux méthodes peu orthodoxes, bientôt rejoint par une nouvelle inspectrice qui se trouve être son ex. Enfin, en gros quoi.

Première étape de réflexion, j’ai rarement vu quelque chose d’aussi mauvais : je n’ai pas compris grand chose aux intrigues policières mais j’ai tout de même dans l’idée que ce qui compte de toute façon, c’est l’aspect comédie romantique, le jeu de chat et de souris entre Luca et Lara, et la question centrale : mais quand vont-ils finir dans le même lit (cela ne tarde pas trop) ? Esthétiquement, c’est très daté, et on a l’impression de regarder une vieille série des années 70/80, alors qu’ils ont des ordinateurs et des téléphones portables (qui sonnent toujours au mauvais moment). En plus, Luca a beau être le charmeur de service (mais un gentil charmeur : en fait il ne drague pas, juste les femmes tombent comme des mouches dès qu’il apparaît), la série est quand même très… chaste, à peine quelques baisers fougueux par-ci, par-là.

Mais, de fait, le côté kitsh et l’absence totale de réalisme, ça en devient conceptuel, finalement, et même si je ne comprenais pas grand chose, je me suis prise au jeu de leurs petites histoires qui donnent plus l’impression de regarder les Feux de l’amour qu’une série policière. Les personnages sont attachants et drôle, et j’ai particulièrement aimé celui de Ginevra, femme fatale croqueuse d’hommes totalement décomplexée.

Par contre, il y a un truc qui m’a… intriguée : ils prennent tout le temps le bus lorsqu’ils voyagent. Pas le train ni la voiture (ou en tout cas rarement), non, le bus. Alors soit le patelin où ils vivent est vraiment au Diable Vauvert et il n’y a pas de gare, soit l’Italie est un pays sous-développé, soit Manu est passé par-là, soit c’est un fait culturel… non lo so… autre truc : ils ont des valises de la taille de mon vanity, mais ils changent de vêtements tout le temps, et j’aimerais bien savoir comment ils font !

Bref, ce n’est pas la série du siècle, mais c’est assez amusant à regarder !

Il commissario Manara
Rai 1
2009-2011

Chez Martine

(2 commentaires)

  1. Voici donc le fameux commissaire! 🙂 Je vais voir si je trouve la série. Histoire d’entendre vraiment de l’italien plutôt que l’italo-sicilien pratiqué chez MON Montalbano et qui m’a valu la réflexion de parler trop « local »!!!

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s