Elle lit des récits et chroniques

30 ans (dix ans de thérapie), de Nora Hamzaoui

30 ans (dix ans de thérapie) de Nora HamzaouiNe pensez pas que je n’ai jamais vomi de papillons ou que j’ai aujourd’hui la sagesse et la distance nécessaires pour reconnaître les connards. Non, c’est juste que j’aime beaucoup m’écouter donner des conseils et jouer la fille mesurée, alors qu’en réalité, dès qu’il s’agit d’appliquer un peu de patience ou de sagesse à mon propre cas, j’en suis incapable. Après, j’avoue, je n’ai jamais eu d’obsession pour les connards. Le côté bad boy qui disparaît on ne sait où ne m’a jamais fascinée, même pas à l’époque de Dylan McKay ou de Drazic (qui n’a pas besoin de nom de famille avec un prénom pareil). Et puis, j’avoue, j’aime bien aussi qu’on me parle correctement.

Ces derniers temps, l’ambiance était tout de même sacrément anxiogène et morose, et comme beaucoup j’avais besoin d’un truc drôle qui me change un peu les idées, ne pouvant pas non plus passer tout mon temps à faire la fête à Paris, fête qui de toute façon avait comme un arrière-goût fitzgeraldien. L’occasion, donc, de sortir de ma PAL ce petit livre.

Dans de courtes chroniques (reprises de ses chroniques sur France Inter et Grazia auxquelles elle ajoute des inédits) joliment illustrées par Anna Wanda Gogusey, Nora Hamzaoui déroule sa vie de trentenaire, et aborde avec humour des sujets aussi cruciaux que l’amour, l’immobilier, le PMS et doctissimo, son chat, ses amis, le sexe et les hamburgers… Le tout ponctué par les visites chez son psy et les conversations avec sa mère (les deux n’étant évidemment pas sans lien).

Il n’y a pas à dire : ça fait un bien fou de rire comme ça de bon coeur. Pleine d’autodérision, Nora Hamzaoui est attachiante, totalement névrosée, manque cruellement de confiance en elle, mais est avant tout lucide : cela donne des chroniques très drôles, un peu désabusées, avec un petit côté Woody Allen totalement jouissif. Malgré les presque 10 ans qui nous séparent et les références générationnelles qui ne sont pas toujours les mêmes, je me suis souvent reconnue, pour mon plus grand plaisir.

Bref : une vraie bouffée d’oxygène, à savourer en picorant dedans pour être sûr de rire au moins une fois dans la journée !

30 ans (dix ans de thérapie)
Nora HAMZAOUI
Mazarine, 201709

(12 commentaires)

  1. Elle m’agace, un truc de fou ! Je sais pas bien si j’arriverai à apprécier ! Mais ça devrait bcp plaire autour de moi !
    Bizzz demoiselle et vive la légèreté !

    J'aime

  2. Ca a l’air drole effectivement! Sauf que moi perso a l’epoque, Drazic c’etait LE beau gosse qui faisait rever! Je le note merci

    J'aime

  3. Moi-aussi je l’ai lu, et comme toi j’ai passé un excellent moment. Je ne connaissais pas du tout Nora Hamzaoui. Je me suis empressée d’écouter ses podcasts et j’attends désormais les nouveaux avec impatience !!

    J'aime

  4. Si tu veux connaître l’origine de ses névroses, je te conseille « Grande Section » sorti chez Lattès il y a peu, et écrit par sa soeur, Hadia Decharrière. Très beau !

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s