Bloc notes

Bloc notes

Evidemment, l’actualité politique éclipse un peu l’actualité culturelle en ce jour d’hui. Mais enfin, tout de même, ici on parle culture, donc :

Courts métrages d’animation japonaise à voir gratuitement

Pour fêter les cent ans du film d’animation, le musée d’art moderne de Tokyo propose de découvrir des courts-métrages japonaise dont certains sont vieux d’un siècle : 64 courts-métrages créés entre 1917 et 1941 ont été mis en ligne gratuitement. Le site est en japonais, mais on s’y retrouve assez facilement !

13e édition de la Nuit Européenne des musées

Le samedi 20 mai prochain, de nombreux musées ouvriront gratuitement leurs portes partout en France et en Europe, de la tombée de la nuit jusqu’à minuit environ (mais ils ne se transformeront pas en citrouille). Visites éclairées, parcours ludiques, ateliers, projections, dégustations, spectacles vivants : des animations exceptionnelles et originales donneront à vivre au public une expérience du musée différente et ouverte à tous. Demandez le programme !

Oh les beaux jours !

Dans une ville où le rapport aux livres et à la lecture est fragile, mais où la culture est un enjeu de taille, Nadia Champesme et Fabienne Pavia ont souhaité créer un festival littéraire qui ressemblerait à Marseille : généreux, foisonnant, mélangé, différent, éclectique (et électrique !). Quitte, pour cela, à ne pas avoir peur de s’emparer de thèmes qui collent à son image : le football, le hip-hop, la politique, la mer… en montrant que la littérature peut éclairer, questionner, prolonger ou décaler des sujets partagés par tous. Oh les beaux jours !, c’est le titre de ce nouvel événement qui aura lieu du 23 au 28 mai prochains. Pour lui donner d’emblée une belle visibilité, elles ont imaginé un festival de six jours et convié plus de cent auteurs et artistes pour quelque soixante propositions artistiques et rencontres. L’idée étant aussi d’offrir aux spectateurs une déambulation dans la ville, la programmation s’installera dans des lieux culturels emblématiques : Le Mucem, La Criée, La Villa Méditerranée, la bibliothèque de l’Alcazar, mais aussi la Friche la Belle de Mai, où sera raconté le hip-hop à travers les livres, et Le Merlan, la scène nationale de Marseille située dans les quartiers Nord, où on montrera que football et littérature vont très bien ensemble ! Le festival se déploiera aussi dans l’espace public avec des formes participatives ouvertes à tous (ateliers, fresque géante sur La Canebière…). La volonté sera aussi d’élargir la forme classique des rencontres littéraires pour imaginer d’autres propositions susceptibles d’éveiller l’attention du public. C’est ainsi que Russell Banks, Joseph Boyden, Kamel Daoud, Maylis de Kerangal et Daniel Pennac se livreront à l’exercice du grand entretien façon Oh les beaux jours ! à travers des rencontres qui interrogeront leur parcours, leurs influences, leurs doutes et leurs coups de cœur, ponctuées d’extraits de films, d’archives visuelles et sonores, de lectures, mais aussi d’invités surprises ! Beau programme, n’est-ce pas ?

Merci Gustave

Merci Gustave

Merci Gustave ! c’est l’histoire de deux parisiens passionnés par la grande Dame de Fer, Nathalie Leret et Yves Castelain : créée en 2010, leur société propose des collections de Tour Eiffel revisitées en permanence, en série limitée, mais aussi plein de souvenirs estampillés Paris mais sans tomber dans le kitsch de ce qu’on trouve habituellement dans les boutiques de souvenirs : tasses à café, porte-clés, sets de tables, boules à neiges etc. Les collections sont régulièrement renouvelées, et comme vous le constatez j’ai un peu craqué sur la « so chic » et notamment la « mini Gus ». En tout cas, voilà de quoi donner des idées de cadeaux !

Une pensée pour la culture

En ce jour d’élections, une pensée pour elle : oubliée, instrumentalisée ou diabolisée, la culture est l’un des angles morts de cette campagne présidentielle. Absente de la plupart des débats, reléguée par certains à une fonction d’animation, conspuée par d’autres pour qui elle rime avec « marché de la spéculation » ou « idéologie de l’absurde », la culture, aujourd’hui en France, a besoin de tout notre soutien. C’est pourquoi le Palais de Tokyo se mobilise, en partenariat avec le Quotidien de l’art, et invite artistes, intellectuels, professionnels du monde de la culture et associatif, ainsi que tous les amateurs d’art à produire « une pensée pour la culture ». Une pensée qui claque ou qui infuse. Un mantra, un uppercut que les détenteurs du pouvoir à venir ne pourront faire taire ou mettre à terre, qui résonnera et nous accompagnera dans les années à venir. Envoyez votre pensée à : unepenseepourlaculture@palaisdetokyo.com ! Depuis le 3 avril, ces pensées sont affichées quotidiennement dans le hall du Palais de Tokyo et consultables sur le Tumblr  https://unepenseepourlaculture.tumblr.com/, en suivant le fil Twitter #unepenséepourlaculture ainsi que dans le Quotidien de l’art et dans d’autres médias.

(2 commentaires)

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s