Elle lit des romans

Sainte Caboche, de Socorro Acioli

Sainte Caboche de Socorro AcioliLes litanies des femmes résonnaient en effet dans la tête du saint et Samuel, pour une raison inconnue, était capable de les entendre. Le jour suivant, il mangea des goyaves, des feuilles, but de l’eau de pluie et se rendit compte que les prières avaient toujours lieu le matin et l’après-midi. Les voix n’étaient pas forcément toutes là et les paroles changeaient, mais leur demande restait toujours la même : ces femmes étaient amoureuses et elles voulaient se marier.

Un roman tout droit venu du Brésil et dont l’histoire elle-même est tout un roman : s’inscrivant dans le registre du réalisme magique, il est dédié à Gabriel Garcia Marquez, qui a encouragée l’auteure à poursuivre sur cette voie au cours d’un atelier d’écriture. C’est aussi le premier né des toutes jeunes éditions Belleville.

Après un long périple à pieds entre Juaziro et Candeia, Samuel trouve refuge dans la tête d’une statue, d’où il entend, très mystérieusement, les prières adressées par les femmes en mal d’amour à saint Antoine, qu’il est pourtant interdit de prier dans le coin. Samuel décide alors de prendre les choses en main et d’aider ces femmes, espérant y gagner un peu d’argent au passage !

Coup de coeur pour ce roman à la fois drôle, tendre, poétique, satirique, qui navigue entre réalisme et superstitions chrétiennes teintées de paganisme. Au coeur de tout cela : l’amour, sous toutes ses formes, et on va de surprise en surprise dans cette histoire conduite de main de maître. On apprend également beaucoup de choses : grâce au flashcode, le roman est enrichi de sons, de cartes, d’articles, de photographies et de videos, qui permettent d’en savoir plus sur ce dont il est question dans l’histoire, et sur la culture brésilienne.

Bref, un très beau roman, une expérience de lecture multisensorielle, à ne manquer sous aucun prétexte !

Sainte caboche
Socorro ACIOLI
Traduit du portugais (Brésil) par Régis de sá Moreira
Belleville, 2017

(2 commentaires)

  1. Aaaah l’auteur a donc fait partie des 10 élus de l’atelier d’écriture de Gabriel Garcia Marquez.

    Bon réalisme magique, je note, forcément. (Je ne connais pas du tout cette maison d’éditions : elle est diffusée en librairie ?)

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s