Elle se promène

Livre Paris 2017 : en mots et en images

Livre Paris 2017

Cette année, je ne boudais pas, donc j’ai pu me rendre à Livre Paris. J’ai même pu en profiter mieux que d’habitude, puisque j’y ai passé toute la journée du vendredi (d’habitude je suis obligée de m’éclipser vers 16h30) ainsi que le dimanche après-midi. J’en ai mieux profité que d’habitude aussi, puisqu’au lieu de tournicoter dans le hall des expositions, je me suis vraiment posée pour discuter, et faire de jolies rencontres…

Livre Paris 2017, c’était donc…

Beaucoup d’effervescence :

De fait, les organisateurs et les éditeurs sont plutôt contents, puisque le public est venu nombreux, surtout le samedi, mais comme je n’étais pas là, je répète ce qu’on m’a dit !

Des livres (ah ! ah ! Que je suis drôle)

Des stars

(La photo de Mélenchon m’ayant coûté 3 orteils et une partie de ma dignité, j’espère que vous l’appréciez !)

De belles idées

Comme d’habitude, beaucoup de stands très originaux. Mon coup de coeur va bien évidemment à celui de France Télévision, qui proposait un mini-plateau de la Grande Librairie : l’idée de base était de s’asseoir dans le fauteuil et de poser une question à François, mais comme je suis une rebelle, je n’ai pas fait ça, et j’ai juste pris des photos en jouant à être François (François, tu n’aurais pas un boulot pour moi ?) (j’ai essayé de négocier le décor pour mon nouvel appart mais ça n’a pas fonctionné). Mention spéciale également au très réussi stand du Maroc, qui proposait des panneaux avec des feuilles détachables pour faire son propre livre souvenir. Deux expositions enfin ont attiré mon attention : celle pour les 100 ans du Canard Enchaîné, et celle consacré à Taniguchi.

Des cocktails et des relations publiques

Je n’ai pas pu assister à l’inauguration, mais honnêtement ce n’est pas ce qui m’a empêchée de socialiser et de boire du champagne. Evidemment, j’ai passé le week-end à discuter, blablater même, avec beaucoup de gens que je croise régulièrement (je ne citerai personne sinon je vais en oublier). J’ai aussi fait plein de belles rencontres, et ça, ça n’a pas de prix !

Un off et des soirées

Comme tout événement de grande ampleur qui se respecte (genre le festival de Cannes ou celui d’Avignon), Livre Paris c’est aussi un off et des soirées plus ou moins privées. Nous avons déjà parlé du Mazarine Book Day. Côté événements off/privés, je me suis également incrustée à la soirée Charleston, et j’ai également assisté à une présentation des futures sorties des éditions Stock, en présence de Manuel Carcassonne et de Nathalie Rykiel. Et côté très très privé : un burger dans un chouette restau, Lili et Riton, avec ma Stephie, et Paris by Night se terminant au Flore avec Séverine !

Bref, un chouette week-end, riche intense et plein de rencontres ! Vivement l’an prochain !

11 réflexions sur “Livre Paris 2017 : en mots et en images

  1. Et tu as eu un autographe de François Busnel ou quoi ?? Et Nabila ?? Punaise, mais Mélanchon on s’en tamponne, mais Nabila et sa poitrine ??? WTF ??
    Bon visiblement tu t’es éclatée…

    J'aime

  2. Pingback: Swimming Pool, de François Ozon | Cultur'elle

  3. Beau reportage, et j’apprécie ta photo de Mélanchon, mais surtout celle de mon Amélie.
    Un salon tel que tu le vis doit évidemment être sympa et intéressant. Mais comme je les vis (parler 2 mn avec un auteur pour une dédicace), cela m’amuse de moins en moins.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s