Le livre du désir, de Leonard Cohen

Leonard Cohen le livre du désir

Leonard Cohen le livre du désirMaintenant que j’agonise
Je ne regrette pas
Un seul pas

Lorsque Bob Dylan a eu le prix Nobel, j’ai dit : j’aurais préféré Leonard Cohen. L’Obs l’a dit aussi. Et plein de monde. J’ai toujours préféré les textes de Cohen à ceux de Dylan. Ils me touchent d’avantage. Et puis, Hallelujah est la plus belle chanson qui ait jamais été écrite, non ? Bref, j’avais envie de lire ce livre du désir, même si je ne lis que peu de poésie, à cause du titre, forcément. Le hasard a fait le reste : l’autre jour j’avais oublié de mettre un livre dans mon sac, alors avant de m’installer au Flore, je suis passée à l’Écume des Pages, et en musardant dans les rayons à la recherche de quelque chose de petit, je suis tombée dessus. A côté de Dylan, du coup.

Le livre du désir, ce sont des poèmes en vers, en prose, des dessins, un ensemble éminemment autobiographique, teinté de mélancolie et de mystique. Certains textes ont été mis en musique et enregistrés sur les albums Ten new songs (Columbia-Sony, 2001) et Dear-Heather (Columbia-Sony, 2004).

Un recueil qui ne se dévore pas d’une traite : comme du bon champagne il se savoure par petites gorgées, page après page. Absolument lumineux, cet ensemble qui est avant tout un carnet intime nous parle du manque, du désir, circule entre Eros et Thanatos, et se propose comme une véritable expérience existentielle, à la fois spirituelle et mystique, très influencée par le bouddhisme. Parfois un peu hermétiques, les textes gagneraient évidemment à être lus dans la langue dans laquelle ils ont été écrits, mais même en traduction, cela reste sublime et indispensable.

Le livre du désir
Leonard COHEN
Traduit de l’anglais par Jean-Dominique Brierre et Jacques Vassal
Cherche-midi, 2008 (Point Seuil, 2013)

9 commentaires

  1. Je me laisserai peut-être tenter…

    J’aime

  2. Guy dit :

    il nous manque beaucoup .. et votre touchante note interpelle
    j’ai suivi sa trajectoire mystique dans le zen mais je n’ai rien lu de lui jusqu’à aujourd’hui alors c’est le moment d’investir ..

    J’aime

    1. Il est toujours présent parmi nous… Suffit d’écouter ses chansons — vinyl, cd ou même en ligne — https://fernancarriere.com/2016/11/10/adieu-monsieur-cohen/. Ou lire sa poésie… Son « Death of a Lady’s Man » est à portée de ma main, sur une tablette de ma bibliothèque…

      J’aime

      1. Guy dit :

        oui …on peut aussi regarder le reportage peu connu au mont Baldy ou le télescopage entre l’homme le moine la musique et les femmes , saute aux yeux.
        ici petit éxtrait…https://www.youtube.com/watch?v=MS9RsNuNljE
        avec la permission de Caroline Doudet que je remercie à nouveau

        Aimé par 1 personne

    2. j’aime beaucoup son mysticisme !

      J’aime

  3. Folavril dit :

    Il est dans ma wish list!

    Aimé par 1 personne

    1. un livre à avoir dans sa bibliothèque !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.