Elle se fait des films

Misery, de Rob Reiner

MiseryI’m your number one fan.

J’ai un problème avec Stephen King : j’aime beaucoup ses histoires, et les quelques films que j’ai vus qui en étaient adaptées m’on passionnée. Par contre, je ne sais pas pourquoi, je n’accroche pas du tout à son écriture, et je n’aime pas le lire. Du coup, j’étais jusque-là passée à côté de Misery, même si je connaissais l’histoire. Et l’autre soir, j’avais envie d’un film mettant en scène un écrivain : plusieurs possibilités s’offraient à moi, et j’ai choisi celle-ci !

Paul Sheldon est un écrivain à succès, qui doit sa notoriété au personnage de Misery, héroïne de six de ses livres. Après avoir mis le point final à son nouveau roman au chalet de Silver Creek et accompli ses rituels (boire une coupe de Dom Perignon et fumer une cigarette), il prend la route avec son manuscrit pour rentrer à New-York. Il y a une tempête de neige, et il a un accident. Il est sauvé par Annie Wilkes, sa plus fervente admiratrice, ce qui contrairement aux apparences n’est pas une bonne chose pour lui : la bigote, folle à lier, n’aime pas le nouveau manuscrit, et surtout découvre que dans le roman de Sheldon qui vient de sortir Misery meurt. Et ça, elle ne peut pas le supporter.

Qui dit Stephen King dit angoisse, et de fait, cette histoire fait froid dans le dos et ne donne pas tant que ça envie de devenir un auteur à succès — de fait, les stalkers d’écrivains existent bel et bien (je ne parle pas du sombre individu qui blogue sous ce nom). L’idée, ici, et c’est sans doute pour cette raison que Misery est une référence pour beaucoup d’auteurs, est de réfléchir à ce qu’impliquent l’écriture et la littérature : Paul est un écrivain à succès, mais il ne se sent absolument pas légitime, et se retouve prisonnier de sa créature. A-t-il pour autant le droit de la faire mourir ? Evidemment, oui, mais alors, qu’en est-il du lecteur qui s’est attaché viscéralement à ce personnage ? Qui s’en serait remis si J. K. Rowling avait tué Harry ?

Il y a aussi tout un développement des manies, rituels un peu superstitieux, que mettent en place les écrivains : où écrire ? Sur quel type de papier ? etc. et ces rituels, notamment ceux de l’achèvement du manuscrit, ont une diable d’importance à la fin.

Bref, un film que j’ai beaucoup aimé — et qui donnerait presque envie d’aller écrire dans un chalet entouré de neige. J’ai dit presque — mais je ne suis pas sûre néanmoins qu’il entre dans mon top 10 des films d’écrivains. Je réfléchirai à la question !

Misery
Rob REINER
D’après le roman de Stephen KING
1990

10 réflexions sur “Misery, de Rob Reiner

  1. Je n’ai pas lu le roman mais je trouve ce film juste incroyable ! A priori, un simple thriller (hyper captivant) sauf que c’est bien plus que ça. Une vraie réflexion sur le métier d’écrivain et les rapports entre fan mais aussi finalement une relecture sur la place du monstre voire même du diable. Et Kathy Bates est juste… wow !!

    J'aime

  2. ah ! vu il y a bien longtemps mais je garde le souvenir d’un bon film mais un film  » pesant  » du début à la fin et à cause de cette cinglée en plein dont j’ avais beaucoup de peine à cerner les motivations à l’époque ..
    excellente note qui ouvre les yeux et me donne envie de le revoir du coup

    J'aime

  3. Je suis d’accord avec Mind The Gap. Quel dommage que tu n’adhères pas son écriture: ses histoires sont bien plus brillantes que les adaptations qui en ont été faites; même si je te l’accordes, celui-ci est plutôt réussi.

    J'aime

  4. J’adore ce film et c’est là que j’ai découvert Katy Bates .. je l’ai revu à Noël avec un grand plaisir, même si je le connais par coeur 🙂
    Par contre, jamais lu le roman.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s