Elle lit des essais

La cuisine en spectacle, d’Olivier Roger

La cuisine en spectacleOn ne fera probablement pas le choix de s’asseoir dans sa cuisine pour regarder son épouse préparer de la purée de pommes de terre, mais beaucoup d’entre nous estiment que regarder quelqu’un en faire autant à la télévision est un moyen tout à fait plaisant de passer le temps — Kathleen Collins

Les émissions culinaires ne m’intéressent pas, ni les concours ni les émissions de recette — je ne vois pas bien l’intérêt de regarder quelqu’un préparer un plat qu’on ne refera de toute façon pas, et qu’on ne goûtera pas. Peut-être aussi que j’ai été légèrement traumatisée par certaines images de La Cuisine des Mousquetaires, notamment celles mettant en scène Maïté aux prises avec une anguille ou un ragondin. Pourtant, ce sont des émissions qui intéressent les spectateurs, et cela m’intéressait de voir un peu leur fonctionnement, au cas où je trouverais une réponse à ce qui ne laisse de m’étonner : mais pourquoi les gens regardent ça ?

Cet ouvrage est le mémoire de master d’Olivier Roger et a obtenu le prix de l’Inathèque 2014. Le chercheur y étudie les émissions de recettes à la télévision, de leur apparition en 1953 à 2012.

Et c’est passionnant, même si à la base on ne s’intéresse pas du tout à ce type d’émissions, parce que les évolutions de ces programmes sur 60 ans montrent aussi les évolutions de la cuisine elle-même, les évolutions de la télévision et aussi celles de la vie quotidienne, avec la cuisine qui devient une mise en scène de soi et un aspect du lifestyle : c’est donc bien d’histoire culturelle dont il s’agit ici. Analysant précisément un grand nombre d’émissions et étudiant les décors, les ustensiles, les techniques, la dramaturgie propre à susciter l’intérêt, la pédagogie également, l’ouvrage montre comment on passe, peu à peu, d’une « cuisine des chefs », faite pour impressionner et totalement mise en spectacle, mais à mille lieues de la cuisine domestique, à quelque chose de plus convivial, même si certaines émissions sont toujours tenues par de grands chefs médiatiques comme Joël Robuchon ou Cyril Lignac : ils sont peu à peu concurrencés par des amateurs éclairés comme Julie Andrieu. Cependant, l’ouvrage se termine sur le fait que le genre s’éteint peu à peu (peut-être, NDLR, à cause de la concurrence de certains blogs, et notamment celui de Mimi Thorisson ?)

Bref, j’ai appris beaucoup de choses grâce à cet ouvrage que j’ai résumé ici à grands traits mais qui est un peu plus subtil et nuancé, et je le recommande à tous ceux qui s’intéressent à la cuisine, aux émissions culinaires ou tout simplement à l’histoire de la télévision !

La Cuisine en spectacle – Les émissions de recettes à la télévision (1953-2012)
Olivier ROGER
INA, 2016

(5 commentaires)

  1. Je suis une piètre cuisinière mais j’aime manger. Regarder des émissions culinaires est un plaisir des yeux avant tout. J’admire la précision des chefs, leur rigueur et leur travail. L’assiette qu’ils présentent devient alors un tableau plein de promesses…

    J'aime

  2. A la différence de toi, j’adore regarder les émissions culinaires, justement parce que j’y vois préparer des plats que je ne ferai pas. Ce qui me passionne n’est pas le côté cours pratique, mais le discours qu’on est obligé de rajouter sur ce que chacun voit puisque c’est justement ce qui est en train d’être préparé – le ton devient alors amical, initiateur, épique, etc. Tous les registres sont susceptibles d’y passer. Une émission de cuisine, c’est un grand moment entre l’épopée façon galéjade provençale et le conte des mille-et-une-nuits séducteur et un brin fantastique.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s