Elle regarde la télé

Romans made in New York, de Nelly Kaprièlian et Sylvain Bergère

Romans made in NYIt’s very easy to start a book. It’s very hard to finish a book. (Jonathan Safran Foer)

On ne peut pas dire que je fasse partie du fan-club de Nelly Kaprièlian (<== ceci est un euphémisme). Mais. L’autre soir, je cherchais un documentaire sur la littérature, et celui-ci m’a été proposé. Ça parlait d’écrivains, de New-York, ça m’intéressait donc, et comme c’était réalisé par Sylvain Bergère, en qui j’ai plutôt confiance, j’ai mis de côté mes préjugés et cliqué sur « play ».

Le documentaire nous invite donc à une promenade dans New-York, à la rencontre des étoiles montantes du roman américain apparues dans les années 2000, sous l’égide de la génération précédente incarnée par Jay McInerney. Nous voici donc à Tribeca dans l’appartement de Marisha Pessl, chez Jonathan Safran Foer à Brooklyn, dans l’Upper East Side chez Jonathan Franzen, avant de revenir à Brooklyn, au sein de Park Slope en compagnie de Nicole Krauss puis sur la terrasse du Plazza avec Rick Moody.

Des entretiens assez courts, entrecoupés d’images de New-York et de lectures d’extraits. Les écrivains y parlent de leurs influences (Carver et Pynchon reviennent beaucoup), des romanciers de la génération précédentes, de leur façon d’écrire, de leur rapport à l’Histoire, et de la manière dont ils voient leur génération. Le documentaire se clôt sur le 11 septembre et la manière dont l’événement se répercute (ou non) dans leur oeuvre.

C’est passionnant. Je suis vraiment adepte de ce type de documentaires (je crois que j’aurais envie d’en faire, dans ma prochaine vie), et j’aurais aimé qu’il dure plus longtemps. Néanmoins, et là c’est la comparatiste en moi qui parle, je crois que j’aurais préféré qu’au lieu d’être interrogés successivement, les auteurs soient mis en parallèle sur chaque point sur lequel ils ont été amenés à parler, comme c’est le cas à la fin sur le sujet du 11 septembre où sur ce qu’ils sont en train d’écrire : cela aurait mieux mis en perspective leurs points communs et leurs différences. Mais cela reste un travail intéressant et instructif. N’hésitez pas si vous tombez dessus !

Romans made in New York
Nelly KAPRIÈLIAN (écriture) et Sylvain BERGÈRE (réalisation)
Les Films d’ici / Arte France, 2016

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s