Elle regarde la télé

En plusieurs foi(s), de Cécile Déroudille

En plusieurs foi(s)Je suis tombée sur ce documentaire tout à fait par hasard, et je n’ai même pas fait attention au fait qu’il était plutôt à destination des enfants. Cela dit, ça ne fera de mal à personne de le visionner, tant les connaissances générales sur les religions sont souvent lacunaires.

Cette série en cinq épisodes, tout en s’interrogeant sur le concept même de religion (envisagée comme un ensemble de réponses aux questions que se pose l’Homme, un ensemble de règles et de manières de vivre, et d’une communauté), propose de découvrir, plus en détails, les cinq plus importantes d’entre elles (sur plus d’un millier que compte la planète) dans l’ordre chronologique de leur apparition : l’hindouisme (15% de la population mondiale soit le 3e groupe religieux), le judaïsme (0.2%, soit le 5e groupe religieux — à noter dans cet épisode le rabbin Moché Lewin, qui ressemble furieusement à Paul Auster), le bouddhisme (7% de la population, 4e groupe religieux), le christianisme (32%, soit le premier groupe) et l’Islam (32,4%, 2e groupe).

Chaque religion est traitée de manière objective, à l’aide de questions simples et pratiques, auxquelles répondent des « chefs religieux » (l’expression n’est pas bonne, mais difficile de trouver mieux) : l’histoire, la répartition géographique des croyants, les rites et la vie quotidienne (et notamment l’alimentation et l’habillement), les guides, les fêtes, les textes fondateurs, la vie et la mort, les lieux de culte, les symboles. C’est assez complet pour avoir une véritable vue d’ensemble de chaque croyance. A cela s’ajoutent des questions transversales ; pour y répondre, en sus des religieux appartenant à l’une des cinq grandes religions, des spécialistes : l’écrivain Jean-Claude Carrière, l’historienne des religions Ysé Tardan-Masquelier et l’anthropologue Nadine Weibel.

C’est une de ces questions transversales qui m’a mise en colère, et fait que je ne serai pas, malheureusement, dithyrambique sur ce programme pourtant très instructif et bien fait. A la question « pourquoi y a-t-il des gens qui n’ont pas de religion ? », Jean-Claude Carrière (pour qui j’ai pourtant beaucoup de sympathie et de respect, et avec qui je suis on ne peut plus d’accord lorsqu’il plaide pour l’enseignement objectif du fait religieux à l’école) de répondre benoîtement « il y a des gens qui ne croient pas en l’existence d’un dieu ». Ce qui est une réponse totalement hors-sujet et idéologiquement dangereuse : si un athée n’a pas de religion (et encore que même pas puisque le bouddhisme ne pose pas l’existence d’un dieu créateur, et que beaucoup d’athées restent attachés à leur communauté de naissance), en revanche on peut ne pas avoir de religion sans être athée (Voltaire, au hasard). La question aurait pour le moins mérité d’être envisagée de manière un peu plus complète, sans raccourcis. Or le documentaire commet à plusieurs reprises cette confusion entre athée et sans religion, ce qui me semble suffisamment grave pour vous dire de vous méfier quand même si vous le montrez à vos enfants : signalez-leur le raccourci, le monde ne s’en portera que mieux !

Et c’est dommage, parce que c’est un documentaire de qualité, qui mérite vraiment d’être vu car on y apprend beaucoup de choses, même si je n’ai toujours pas compris le principe de la trinité, qui m’a toujours plongée dans des abîmes de perplexité insondables, ni même l’intérêt d’avoir une religion (je ne comprends juste pas, et je n’ai d’ailleurs jamais compris, raison pour laquelle j’ai apostasié le catholicisme), mais au moins, j’en sais plus !

En Plusieurs Foi(s)
Cécile DEROUDILLE
France, 2016
5×28 min
Arte France

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s