BD

L’origine du Monde, de Liv Strömquist

L'Origine du mondeVous êtes peut-être de ceux qui voient un problème dans le fait que, dans notre culture, ce qu’on appelle « les organes féminins » sont dissimulés et stigmatisés par la honte… qu’il soit mal vu d’en parler… que le sujet soit passé sous silence, balayé, considéré comme inopportun… et qu’ils ne soient même pas nommés correctement !

Un titre que j’ai noté fébrilement l’autre jour lorsqu’un invité du Temps des Libraires en a parlé, tant le sujet, le sexe féminin, est évidemment passionnant (enfin, je trouve…).

L’ensemble s’organise comme une sorte de stand up, dans lequel la narratrice s’adresse directement à nous, lecteurs, pour aborder de manière historique la question du sexe féminin et de sa représentation, le tout en cinq chapitres : d’abord, elle établit un palmarès de tous les hommes qui se sont un peu trop intéressés à la question des organes sexuels féminins, et auraient mieux fait de s’abstenir ; ensuite elle aborde la représentation du sexe féminin, toujours vue du côté du manque du vide, en occultant les parties externes, et oppose ces représentations modernes à ce qui se faisait à l’aube de l’humanité ; le troisième chapitre est consacré à la question de l’orgasme, et le quatrième à tout ce dont les femmes ont « honte », pour terminer sur les règles.

Bande dessinée ? Pas complètement : de fait, il n’y a pas vraiment de narration, mais beaucoup de textes (certains extraits d’ouvrages divers) et de collages ; ce qui du reste n’est pas grave, le dessin de Liv Strömquist n’étant pas renversant ; par contre, c’est drôle et impertinent, très bien documenté, et partant très instructif : mine de rien, on apprend beaucoup de choses. Après, il est clair que l’ouvrage est très féministe, et l’ensemble est tout à fait convainquant… sauf le dernier chapitre : il m’a intéressée, j’ai appris des choses, mais j’avoue quand même que cette glorification d’un truc qui est quand même super relou m’a laissée perplexe : le but du chapitre est justement de montrer que non, ce n’est pas relou, c’est chouette, mais bizarrement, je ne suis pas vraiment convaincue… Mais bon, il y a tout une mouvance d’un certain féminisme actuel qui réfléchit sur le sujet…

Cela reste un chouette album, à mettre entre toutes les mains et notamment celles des adolescentes, et qui vient parfaitement compléter l’essai de Diane Ducret sur le sujet !

L’Origine du monde
Liv STRÖMQUIST
Traduit du suédois par Kirsi Kinnunen
Rackham, 2016

4 réflexions sur “L’origine du Monde, de Liv Strömquist

  1. Merci pour ce conseil lecture. Bien des années après que Brassens écrive une chanson en l’honneur du sexe féminin, le voilà joliment remis à l’honneur…

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s