Elle lit des récits et chroniques

Les délices de 36, de Nicolas Rey

Les délices de 36Gloire à la sieste ! 1936 ! Ne rien faire ! Ou l’inverse ! Faire des choses, enfin. Vivre. Respirer. Se balader sur la plage ou en haut d’une montagne. Cette année-là, une idée se promène un peu partout : « être payé sans travailler », et puis également « avoir droit au bonheur ». C’était une idée neuve.

Poursuivons notre découverte des premières fois de saison (même si la météo n’a visiblement pas compris que nous sommes en juillet), avec Nicolas Rey et les premiers congés payés en 1936.

Jean est ouvrier à la chaîne. Bernadette et standardiste. Ils se marient et, en 1921, leur fils Marius, le grand-père de l’auteur, voit le jour. Mais, aliénés par leur travail, ils n’ont pas le temps de vivre, d’aimer, de rêver. A l’été 36, ils savourent leurs premiers congés payés grâce au Front Populaire, et Marius tombe amoureux d’Emma, la fille d’un riche industriel.

Une jolie histoire, parfois lyrique, souvent sensuelle et charnelle, qui mêle la première fois amoureuse aux premières vacances (puisque, on le sait, les vacances sont un moment propice pour tomber amoureux). Ode à la liberté de vivre, de profiter de son temps, d’être heureux, porteur d’une philosophie de vie où le loisir n’est plus réservé à une élite sociale, ce court texte se révèle aussi une réflexion sur le monde : cet été-là, la France est coupée en deux, avec d’un côté ceux qui ont toujours pu profiter de la plage et du beau temps, la bourgeoisie arc-boutée sur ses privilèges, et les « congés payés », auxquels il ne faut pas se mêler. Et, malgré l’amour, le fossé est impossible à combler. Cela donne un texte souvent drôle, mais aussi profondément mélancolique.

Si ça vous dit de le découvrir, je vous propose à nouveau d’en gagner un exemplaire (mais c’est le dernier !!!). Pour cela, rien de plus simple :
1. Vous laissez un petit commentaire poli pour me dire que vous participez
3. Vous m’envoyez un mail avec en objet « Concours 36 » dans lequel vous m’indiquerez votre nom et votre adresse complète (et éventuellement le pseudo sous lequel vous avez commenté, si vous en avez utilisé un) à irreguliere.blog[at]gmail.com
4. Tout cela avant vendredi 15 juillet à minuit !

Edit : concours terminé. C’est Germaine Yvette qui gagne l’exemplaire !

Les Délices de 36
Nicolas REY
Steinkis Groupe / Editions Prisma, collection Incipit, 2016

(21 commentaires)

  1. Bonjour,
    J’avoue je’n’ai jamais lu de livre de Nicolas REY. Maintes fois j’ai noté un de ces titres sur mon carnet « Envie de Livres » mais il y a toujours eu un élément qui a fait que jamais je me suis laissée tenter. Alors pour moi ce serait une première!
    Vu la saison le thème des congés payés me tente.
    Bon dimanche.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Caroline,
    Ne connaissant pas l’auteur je me dis que oui j’aimerais le decouvrir . Simplement, sans prendre en compte les com que j’ai pu lire. Ce que tu nous montres du roman donne envie de decouvrir le reste. Simplement 😉

    Aimé par 1 personne

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s