Elle se fait des films

Alceste à bicyclette, de Philippe Le Guay

Alceste à bicycletteTu passais dans le coin ? À l’Île de Ré ?

Je ne sais pas pourquoi je n’avais pas encore pris le temps de voir ce film, moi qui aime tant Le Misanthrope (et Luchini, et Wilson). Mais enfin, comme on dit, mieux vaut tard que jamais…

Cela fait trois ans que Serge Tanner a quitté le monde du spectacle pour s’installer à l’île de Ré. Mais voilà qu’un de ses amis, Gauthier Valence, acteur de télévision a succès, vient lui proposer un projet qui ne se refuse pas : Le Misanthrope de Molière. Serge ne dit ni oui ni non, d’autant que Gauthier lui propose le rôle de Philinte et non celui d’Alceste ; néanmoins ils se mettent à répéter la première scène, alternant les rôles et entrecoupant les répétitions de balades à bicyclette et faisant la connaissance de Francesca, une italienne venue vendre sa maison.

Un très très joli film, à la fois réécriture et interprétation de la pièce de Molière, dont le premier rôle, Alceste, est l’un des plus mythiques du répertoire. L’ensemble est construit autour des répétitions de la fameuse scène d’exposition et de l’idée intéressante que les deux personnages alternent les rôles d’Alceste et de Philinte : c’est très malin, attendu que si à première la distribution est évidente, Serge en Alceste et Gauthier en Philinte, la réalité est peut-être autre. Qui est le plus pessimiste sur la nature humaine ? Alceste ou Philinte ? Serge ou Gauthier ? Au fil des répétitions, des rencontres aussi, et notamment celle avec Francesca (qui leur permet de réinterpréter Jules et Jim ou avec Zoé, une jeune fille qui veut faire une carrière d’actrice porno et sur laquelle plane l’ombre de Célimène, les personnages se creusent, se nuancent, évoluent, les masques se fissurent. Luchini et Wilson sont épatants, tout en nuance, et forment un duo qui fonctionne à merveille.

Un très bel hommage au théâtre et à la pièce de Molière, à voir absolument !

Alceste à bicyclette
Philippe Le GUAY
2013

19 réflexions sur “Alceste à bicyclette, de Philippe Le Guay

  1. Je l’ai vu il y a peu mais j’ai été un peu déçue. Notamment du fait que les personnages féminins soient si peu approfondis et servent seulement de faire-valoir.

    J'aime

  2. Ne t’inquiete pas moins non plus je n’ai pas encore vu ce film.
    Pourtant il me fait de l’oeil depuis sa sortie c’est dire …
    Il faut vraiment que je prenne le temps son passage récent à la tv aurait dut me pousser à le regarder !!
    En tout cas merci pour ton avis !!! Je vais me lancer maintenant c’est sur !!

    J'aime

  3. Ouiii ! , ce film éclaire une pièce eternelle et le propre de la nature humaine !
    Les deux acteurs dépassent l’alternance des rôles en ne voulant pas jouer …le rôle secondaire !
    C’est aussi un film sur la compagnonnage de deux hommes ; deux hommes  » entre eux  » ; et le pouvoir !
    Un beau moment de cinéma salué comme il faut pas cette note 😉
    Un moment savoureux et juste …

    J'aime

  4. Nous l’avions vu au cinéma lors de sa sortie et revu avec grand plaisir sur le petit écran. Luchini nous fait du grand Luchini, un de mes acteurs préférés

    J'aime

  5. Salut, je rejoint beaucoup de commentaire en affirmant que ce film est génial. Je ne connaissais pas les acteurs mais ils sont admirables. J’ai passée un bon moment à regarder ce film.

    J'aime

  6. vu sous-titré en anglais (et rebaptisé Cycling with Molière), et j’ai ADORE !… en même temps, totalement vendue à Monsieur Wilson 😉 mais je reconnais la performance exceptionnelle de Luchini !

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s