lifestyle

J’ai testé pour vous… la méthode Calme de Michael Acton Smith

CalmeNous souhaitons tous acquérir un mental qui nous permettra de rester calme au volant ou dans les transports, quand nous nous rendons au travail le matin sur une route embouteillée ou dans un train bondé. Ce même mental qui nous fera réagir de façon responsable plutôt que sous le coup de l’émotion quand un ami ou un collègue souhaite discuter un de nos choix, l’état d’esprit qui nous permettra de ne pas ruminer le passé ou de ne pas craindre l’avenir au point d’avoir des difficultés à s’endormir le soir. Ne serait-il pas agréable d’avoir tout cela à portée de main ? En réalité, atteindre la sérénité dans notre vie quotidienne, au milieu du chaos, est un des plus grands défis de la vie moderne.

Entendons-nous bien : question calme et sérénité, je pars de très loin : impulsive, sanguine, impatiente, j’en passe, il est très probable que je n’atteindrai jamais la zénitude de bouddha. Pourtant, cela s’était un peu amélioré lorsque je faisais du yoga : j’arrivais un peu mieux à rester flegmatique dans les situations de tension. Il me semble aussi que le Pilates a sur moi un effet bénéfique, sinon il est probable que certaines personnes auraient récemment été étranglées (« tu es bien tendue aujourd’hui », m’a dit ma prof lundi dernier). Du coup, je me suis dit que je ne perdais rien à essayer cette méthode, basée sur la pleine conscience que j’ai découverte dans Flow.

La méthode « Calme », c’est d’abord un livre. Un très bel objet d’ailleurs : une couverture douce, d’un bleu apaisant, de très belles illustrations qui laissent une large place à la littérature et à la poésie. L’ensemble se divise en huit sections. Nous découvrons d’abord l’importance de la nature, et c’est un fait qu’on se sent tout de suite plus calme hors de la ville, pour moi évidemment à la mer ou à la montagne, pas dans les bois car je suis terrifiée par les bestioles (donc niveau zen on repassera, et de toute façon je suis allergique à l’herbe), mais en revanche j’aime énormément regarder et photographier les nuages ; la deuxième section est consacrée au sommeil, et n’a rien de très original, non plus que la suivante, intitulée « voyage » mais plutôt consacrée aux trajets pour aller au travail. Ensuite, on passe au relationnel (évidemment, ce sont bien les autres qui sont responsables de l’essentiel de notre stress) et au travail avec quelques idées intéressantes mais qui ne feront pas de miracle me concernant. Le chapitre suivant concerne les enfants : alors je suis passée très vite sur les conseils pour s’en occuper, mais là encore, quelques points intéressants sur leur rapport au monde. Enfin, le livre se clôt sur un chapitre « créativité » (le plus intéressant selon moi) et « nourriture ».  Chemin faisant, le livre regorge d’activités : écriture, dessin, découpage, pliage… dont certains sont un peu dans la même veine que le happiness jar project puisqu’il s’agit d’avoir des pensées positives.

Bref, un ouvrage plein de bonnes idées, mais rien de vraiment révolutionnaire. Le fait est que, on le voit bien, la méthode est avant tout fondée sur la méditation, présente de-ci de-là dans le livre sous la forme de petits exercices. Mais le problème c’est que moi, la méditation, je n’ai jamais bien compris en quoi ça consistait. Donc, j’ai téléchargé l’application (il y a aussi un site).

Le principe, c’est de vous aider à méditer. D’abord en choisissant une ambiance parmi celles qui sont proposées (j’ai personnellement opté, bien sûr, pour les vagues) puis ce que vous désirez : une méditation guidée (malheureusement elles sont payantes, sauf l’initiation en 7j) ou une plage de méditation, auquel cas vous réglez la durée. J’ai choisi l’initiation en 7j : le problème est que c’est en anglais, mais c’est assez simple, et finalement assez efficace puisqu’il me semble avoir progressé. Maintenant, je reste tout de même sceptique sur la pleine conscience au quotidien : autant méditer une dizaine de minutes par jour je trouve cela bénéfique, autant je ne suis absolument pas convaincue par l’objectif final, à savoir « dresser » son esprit pour qu’il cesse de papillonner à droite et à gauche et toujours se concentrer sur ce que l’on est en train de faire ici et maintenant. En gros : s’empêcher de se mettre sur auto-pilote dans les actions du quotidien et se concentrer dessus. Déjà, je suis écrivain, et le présent n’est absolument pas mon monde, et si mon esprit vagabonde, c’est qu’il est en train de tricoter une histoire, souvent. Et puis, soyons honnête : quel est l’intérêt de faire la vaisselle en pleine conscience ? C’est pénible, la vaisselle, et je ne vois tout simplement pas quel avantage il y aurait à se concentrer dessus, à part de s’ennuyer fermement. Lorsque je suis en train de buller sur la plage, de savourer des huîtres, de… oui bon vous voyez, d’accord, je profite du moment présent. Quand je suis chez le dentiste, je félicite mon esprit d’être capable de s’évader.

Voilà. Donc je ne serai jamais bouddha, c’est clair, mais je suis en voie d’amélioration (si si). Ce qui n’est pas une raison pour tester mes limites, hein !

Calme. Apaisez votre esprit, changez le monde.
Michael ACTON SMITH
Pygmalion, 2016

26 réflexions sur “J’ai testé pour vous… la méthode Calme de Michael Acton Smith

  1. Dans le même style, j’ai « Mon carnet de méditation », je l’ai commencé mais il faut vraiment que je m’y mette plus sérieusement ! « Calme » me tente aussi, on verra quand j’aurai fini le premier 🙂 je ne suis pas spécialement impulsive ou impatiente, mais plutôt curieuse de ces nouvelles perspectives dont on entend parler de plus en plus.

    Aimé par 1 personne

  2. Moi j’en suis revenue de ces trucs qui ne marchent JAMAIS sur moi ! J’ai mes propres façons de « méditer » et de m’évader aussi quand j’accomplis des tâches rébarbatives ! Avouons quand même que le filon « développement personnel feel good » est exploité jusqu’au trognon ! 😆 Si ça marche… 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Mmm cela pourrait être une belle idée de cadeau pour l’anniv de mon homme qui arrive à grands pas… Non pas qu’il ait du mal à gérer son énervement, mais plutôt parce-qu’il se met à la méditation. 🙂 Merci pour la découverte.

    J'aime

  4. excellente note…
    Woddy devrait en faire un film ?…Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la méditation sans jamais oser le demander.
    In fine je n’ai plus de place dans la biblio pour ce thème de lecture dont on affleure le plus souvent la surface, pourtant c’est passionnant, utile..bénéfique…
    J’ai beaucoup ri ici… «  » évidemment, ce sont bien les autres qui sont responsables de l’essentiel de notre stress «  » 😀

    Aimé par 1 personne

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s