Elle se promène

The light of the light de Florian et Michael Quistrebert, au Palais de Tokyo

QuistrebertNous voulons pousser la peinture vers un état de crise. Cela passe par la saturation, l’excès ou le gigantisme, pour montrer quelque chose d’opposé, de plus subtil et invisible. C’est de la peinture et ce n’est pas de la peinture. Peut-être est-ce plutôt de l’hyper-peinture, car nous tentons d’en saturer les fondamentaux, de forcer les idées de lumière, matière, format, mouvement, perception, à déborder d’elles-mêmes.

Florian et Michael Quistrebert (nés à Nantes en 1982 et 1976, et vivant entre Paris et Amsterdam) travaillent en duo, et pour la première fois le Palais de Tokyo leur consacre une exposition personnelle d’ampleur avec un ensemble d’œuvres inédites mêlant vidéos, lumières et peintures, intitulée « the light of the light ».

Une exposition assez saisissante, composée de trois espaces : on pénètre d’abord dans une salle plongée dans le noir dans laquelle trois tableaux monumentaux éclairés à la lumière noire semblent comme des présences fantomatiques. La salle suivante, au contraire, est saturée d’une lumière crue, et l’espace est occupé par des tableaux de tailles variées, à la peinture satinée et iridescente, qui tournent et reflètent la lumière. En fin de parcours, une video monumentale, presque psychédélique.

L’expérience est saisissante, malheureusement je n’ai pas pu rester très longtemps car mes yeux sont très photosensibles et ces jeux de lumière sont tout à fait le genre de choses susceptibles de me déclencher une migraine. Mais. J’ai trouvé cela assez fascinant, et notamment les tableaux qui tournent : le travail de la matière et le choix des peintures permet vraiment des jeux avec la lumière, on ne voit pas la même chose selon la perspective dans laquelle on se place. C’est très lent, très poétique, comme un ballet !

A voir si vous passez par le palais de Tokyo !

Light of the light
Florian et Michael QUISTREBERT
Palais de Tokyo
Jusqu’au 16 mai 2016

7 réflexions sur “The light of the light de Florian et Michael Quistrebert, au Palais de Tokyo

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s