Elle lit des romans

Avant j’étais juste immortel, de Juliette Bouchet

Avant j'étais juste immortelJe suis certain que nous allons bien nous entendre. Maintenant, vous allez vous tenir tranquille quelques minutes le temps que je vous tue. Ensuite nous parlerons à tête reposée.

Une petite histoire de vampire ? Mais attention, pas n’importe quel vampire !

Raphaël est un vampire romantique, qui se préserve (sexuellement parlant) pour le grand amour. En attendant, il mène une vie paisible dans un castelet qu’il croyait abandonné, jusqu’au matin où, en rentrant de la chasse, il tombe nez à nez avec le légitime propriétaire des lieux, un vieil anglais qu’il surnomme immédiatement Dumbledore, et qu’il transforme sans attendre afin de s’en faire un compagnon. A partir de là, la petite vie bien rangée de Raphaël va devenir un petit peu plus mouvementée…

Un roman drôle et rafraîchissant, souvent loufoque, pas mal irrévérencieux, mais qui n’oublie pas d’être à l’occasion poétique, tendre et profond. C’est peu dire que Raphaël est un sacré phénomène : il incarne parfaitement le vampire beau et ténébreux, mais c’est en fait un grand enfant, qui a la particularité d’avoir un régime alimentaire très strict ; il ne consomme que de jeunes vierges (à cause des MST) se nourrissant bio (sinon il digère mal). Autant dire que par les temps qui courent, il a un peu de mal à trouver sa nourriture. Ce thème, celui du vampire dont la race s’éteint à cause des comportements suicidaires des humains (Raphaël considère la malbouffe comme un véritable suicide) n’est pas sans rappeler Only Lovers left alive, dans lequel les vampires étaient contaminés par du mauvais sang ; ici, il est traité sur un mode plus burlesque. Ajoutez à cela une histoire de sang pur (il y a beaucoup de références à Harry Potter), une flamboyante médecin qui ne laisse pas Raphaël insensible, une famille complètement loufoque marquée par une tragédie, et vous aurez les ingrédients de cette fable détonante, dans laquelle le mythe du vampire, encore une fois, sert à parler de notre monde.

Un roman drôle, qui permet de passer un bon moment tout en se posant des questions subtiles… A ne pas manquer !

Avant j’étais juste immortel
Juliette BOUCHET
Robert Laffont, 2016

(18 commentaires)

  1. Depuis Robert Laffont fait la promo de ce livre, il me donne très envie de le lire. Tu es le premier avis que je lis dessus et tu renforces encore ma curiosité ! Je sens qu’il va finir assez rapidement dans ma PAL ce livre … !

    J'aime

  2. Ca donne envie ! je note !
    Only lovers left alive est un des meilleurs films de vampires de ces dernières années, rafraichissant ! (si je puis dire) et j’ai un coup de coeur, dans un style rapprochant à te proposer : Kiss of the damned (ou alors c’est simplement pour le charme de Milo Ventimiglia 😉 )

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s