L'Irrégulière mois après mois

En mots et en images : mars 2016

Les mots…

Et maintenant commence l’attente // Un temps à arcs-en-ciel // Si un prix de la digression existait, je pourrais postuler sans problèmes // Moi, je voudrais un peu plus de fantaisie // Boobs ? // La perte de temps institutionnalisée, à nouveau. Ecrire pour échapper au blablabla // Un calendrier plein d’hommes dénudés pour pouvoir mancrusher toute l’année (merci Angéla !) // Un bouquet de fleurs blanches // Lost in literature // Tempête de neige // Visioconférence // La tête comme une pastèque // Un joli colis paquet plein de goût (merci Syl) // Un loooooong week-end comme j’aime // La vie au ralenti… comme ça a du bon de ne rien faire // Une boîte aux lettres pleine de promesses (merci les gens) // Promenade du dimanche sous le soleil. Les arbres dont les fleurs s’épanouissent timidement côtoient ceux qui sont encore dans leur nudité hivernale. Et c’est beau, cette poésie du monde // Excitée comme une puce // Happy Birthday to who ? To me ! Plein de messages gentils, ça fait plaisir // Girls just want to have fun // A nous deux, Paris // Un week-end mémorable qui restera dans les annales // Un déjeuner avec des filles chouettes // Un Mazarine BookDay épuisant mais exaltant, plein de belles découvertes et de coups de coeur, et la jolie idée que peut-être bientôt un de « mes » auteurs publiera son texte. Et puis l’Alcazar, un endroit qui ressemble au paradis sur terre. Luxe et volupté (pour le calme, il faudra revenir) // Une soirée d’anthologie, rires, convives agités, mojitos et cosmopolitans, selfies et décalages // Un petit bonnet qui était bien snob et avait décidé de rester au Flore, mais que j’ai finalement retrouvé : mais qu’a-t-il fait toute la nuit ? // Une chambre d’hôtel sur le boulevard Saint-Germain, my beloved // Un dimanche parisien à flâner // New-Yorker et exercices d’écriture sur la table des Deux-Magots // Welcome, spring // Épuisée mais heureuse // J’aime quand ma vie est comme ça. Dommage qu’il faille revenir au quotidien… // Plus dure sera la chute. L’horreur à nouveau. J’ai mal au monde // Perdue et perplexe. Devoir me poser des questions auxquelles je n’ai pas vraiment de réponse claire. Qu’est-ce que je veux vraiment ? I am nothing but literature // Where’s my mind ? 

moi après moisSur une idée de Moka

Les images

Mars 2016

(10 commentaires)

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s