Elle lit des romans

Agatha Christie, le chapitre disparu de Brigitte Kernel

Agatha Christie, le chapitre disparuMais qu’étais-je en train d’inventer ? Le goût de la fiction ne me quitterait donc jamais ? Ma mère disait souvent : « Agatha, reviens sur terre, tu passes ton temps à t’inventer un monde qui n’existe pas ou si peu. »

Cela fait 40 ans aujourd’hui que Dame Agatha Christie, la reine du crime, est morte. L’occasion de nous pencher sur le dernier roman de Brigitte Kernel, qui s’intéresse à ce qui est sans doute l’épisode le plus romanesque de la vie de l’écrivaine : sa disparition du 3 au 14 décembre 1926, sur laquelle elle ne s’est jamais expliquée et qui a donné lieu à de nombreuses spéculations. Brigitte Kernel se glisse donc dans le silence entourant cette disparition mystérieuse, pour nous en proposer une interprétation ma foi fort distrayante.

Agatha Christie vient de mettre le point final à son autobiographie. Mais elle sait déjà que son éditeur va lui faire remarquer qu’il manque des pages : celles consacrées aux journées du 3 au 14 décembre 1926, et qui devraient fort logiquement trouver place entre le chapitre V et le chapitre VI. Ces pages, elle les a d’ailleurs écrites, mais ne tient pas à les livrer. C’est ce chapitre Vbis que nous allons lire. Très affectée par la mort de sa mère et la décision de son mari infidèle de divorcer, Agatha Christie s’enfuit de chez elle avec l’intention de se suicider en jetant sa voiture dans un lac, avant de changer d’avis suite à un concours de circonstances…

Cela peut sembler mélodramatique, ça ne l’est pas : certes, c’est ici avant tout la femme Agatha Christie qui est mise en scène, femme amoureuse blessée par l’infidélité de son mari et sa décision de divorcer. Mais chez elle la romancière n’est jamais loin : elle observe, organise sa vie comme s’il s’agissait de l’un de ses romans auxquels il est souvent fait référence ; Hercule Poirot est toujours au-dessus de son épaule, et elle se demande constamment ce qu’il ferait ou dirait en la voyant agir. Surtout, elle se met en scène, s’invente un personnage, avec un goût évident pour le théâtre, le mensonge, la fiction. Cela donne, souvent, des scènes assez drôles, avec l’emballement médiatique qui entoure sa disparition on ne parle que d’elle, en sa présence et sans bien sûr la reconnaître… On voit aussi la romancière au travail, les carambolages créatifs qui permettent la naissance d’une oeuvre à partir de bribes de réel qui à la fin n’ont plus rien à voir avec le point de départ.

Ce roman constitue finalement un bel hommage à Agatha Christie femme et romancière, qui apparaît ici assez touchante et fragile et en même temps dotée d’une force assez peu commune. Une lecture très plaisante !

Agatha Christie, le chapitre disparu
Brigitte KERNEL
Flammarion, 2016

28 comments on “Agatha Christie, le chapitre disparu de Brigitte Kernel

  1. framboise

    ça me plait 😉 et j’aime d’amour Agatha qui m’a accompagné toute ma jeunesse, alors, je note ! merci pour la découverte 😉

    J'aime

  2. aime beaucoup l’idée de ce roman que je n’avais pas du tout repéré. Et c’est vrai que cette absence d’Agatha est toujours resté plein de mystère et a suscité de nombreuses hypothèses.

    J'aime

  3. J’avais entendu parler de cet épisode de la vie d’Agatha Christie dans un podcast qui lui était dédié, je serais curieuse de savoir comment le livre en parle, c’est un sujet intéressant ! (PS : jolie photo !)

    J'aime

  4. Un joli choix pour les 40 ans de la mort d’Agatha Christie! Je n’avais pas non plus repéré ce livre alors merci pour cette découverte! Il est dans le même style que les autres romans de Brigitte Kernel?

    J'aime

  5. Original comme point de départ !

    J'aime

  6. Pour commencer, il faudrait que je la lise cette grande dame.

    J'aime

  7. Oh il me tente beaucoup ce roman !!!!

    J'aime

  8. Un livre qui parle de dame Agatha ? Il me le faut toute affaire cessantes 😀

    J'aime

  9. C’est une histoire que je connaissais pas, il faut dire que je ne me suis jamais intéressé à sa vie même si, jadis, j’ai lu des dizaines de ses romans. Entre tous les morts du moment et du passé, personne a vraiment parlé d’ Agatha Christie…

    J'aime

  10. L’idée de base me plaît bien, je vais le mettre dans ma liste.

    J'aime

  11. Je l’ai fini ce matin, j’ai trouvé qu’il était intéressant car il donne un éclairage sur cette disparition, mais par contre quel style platounet !!!!

    J'aime

  12. Ping : Lire à Limoges 2016, c’était comment ? | Cultur'elle

  13. Ping : Agatha Christie, le chapitre disparu de Brigitte Kernel | Un Oeil des Mots

  14. Ping : Agatha, de Frédérique Deghelt | Cultur'elle

  15. Ping : Le mois anglais de Lou et Cryssilda – Lire par Elora

Répondre à noukette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :