Things I want to remember

Lettre à 2016

A tous mes lecteurs adorés

Cher 2016,
Tu viens à peine de naître, et déjà je place de grands espoirs en toi. Il faut dire que 2015… Non, on oublie 2015. Parlons plutôt de toi : nous sommes le premier janvier, jour de ta naissance, jour des vœux, des bisous et des bonnes résolutions. Alors des bonnes résolutions, je n’en prends pas, tu le sais, je ne les tiens jamais, de toute façon j’ai déjà repris le sport en septembre, on ne va pas non plus trop en demander. Pas de bonnes résolutions, donc, mais des objectifs : je voudrais que tu m’aides à trouver ma voie, à savoir ce que je veux faire vraiment, et que tu me remettes sur la bonne route. Parce que là, j’ai un peu l’impression d’être paumée en pleine campagne avec un GPS en panne et un pneu à plat. Je sais déjà ce que je ne veux plus : que les jours filent en ayant l’impression qu’on me vole ma vie et que je ne suis pas à ma place là où je suis. Je veux cesser de m’ennuyer. Cesser que me lever le matin soit une torture. En fait, j’ai tort : je sais ce que je veux, et je l’ai déjà partiellement : je veux du challenge, du défi, du mouvement, de la créativité, des jolies choses, des rencontres enrichissantes. Je veux arrêter de m’éparpiller et de faire le grand écart. Oui, je veux pouvoir me recentrer sur l’essentiel et ne plus me laisser parasiter par ce qui ne l’est pas. On se comprend : je veux pouvoir écrire sereinement. Arrêter d’écrire des bouts de trucs sans liens les uns avec les autres parce que mon inspiration est hyperactive mais assez peu disciplinée. Trouver un éditeur pour mon roman (oui, je sais, le dit éditeur ne va pas venir toquer à ma porte et je ne trouverai pas si je m’obstine à ne pas envoyer mon manuscrit : je te demande juste de me donner le courage et l’assurance de le faire). Terminer mon recueil de nouvelles érotiques. Ecrire pour des magazines aussi, ça me plairait. Faire des trucs vraiment en lien avec la littérature. Enfin, tu vois l’idée générale…
Bref, tu peux constater que ce que j’attends de toi, c’est du changement. A mon âge, j’aimerais quand même finir par trouver mon équilibre, cesser mon errance. Dans d’autres domaines que la vie professionnelle également si possible, hein, cela va sans dire. Je compte donc sur toi pour faire tout ton possible pour m’aider à réaliser ces objectifs : tu vois, rien que les écrire, ça aide à y voir plus clair. C’est la fonction performative de la littérature : écrire les choses pour qu’elles se produisent.
Je sais, trouver ma voie, mon chemin, ma place, cela ne tient qu’à moi et je n’attends pas de miracle. Juste un coup de pouce : la qualité qui me fait le plus défaut, je crois, c’est l’audace, le culot. Le courage de croire en moi, en ce que je fais, d’oser. Ne pas avoir peur de l’échec. Je suis sûre que tu peux m’aider !
Et puis, petit 2016 encore tout jeune et innocent, si tu pouvais nous éviter les tragédies, les larmes et la haine, ça serait déjà beaucoup ! Et si tu pouvais assumer pleinement ta rime, ça serait impeccable (oui, parce que 2014 et 2015 ne rimaient à rien et on a vu ce que ça a donné… alors que toi, tu as un vrai potentiel).
Allez, on y croit.
Bisous
Ton Irrégulière préférée

A tous : une très belle année 2016, pleine de rires, de chants, de joie, de plaisir, de bonheur et d’amour !

28 réflexions sur “Lettre à 2016

  1. Original, dis donc, et classe le présentation en couverture de roman.
    Bonne année, et en 2016 tu as un jour de plus pour parvenir à tes objectifs (moi aussi, la gym, j’ai repris en septembre, ça c’est fait)

    Aimé par 1 personne

  2. Je te souhaite une belle année 2016 pleine de promesses et de réussites , lance toi , moi je crois en toi et surtout ne nous oublie pas nous tes chers lecteurs fais le pour nous !!!
    je t’embrasse bien fort

    Aimé par 1 personne

  3. Une bien belle lettre à l’année qui commence. C’est vrai qu’on a toujours beaucoup de mal à tenir les bonnes résolutions mais rien n’empêche d’en faire quelques unes. On ne sait jamais…
    Je me reconnais un peu dans cette lettre. Il me manque souvent l’audace, voire le culot alors qu’au fond de moi je sais que j’ai les compétences et que je suis capable d’accomplir les choses.
    Je te souhaite une belle année 2016 avec la santé, la joie, la réussite dans tes projets et l’amour.

    Aimé par 1 personne

  4. Tu n’es pas dispersée, mais éclectique et curieuse 🙂
    « Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser , c’est se perdre soi-même. » Kierkegaard
    Ton roman, tu vas l’envoyer à un éditeur! s’il est refusé tu l’enverras à un second…
    Tu te dis qui je suis pour me croire talentueuse, géniale…. Il faut penser à l’envers et se dire qui je suis, pour ne pas l’être?
    Bonne année et va à la poste aujourd’hui!! le temps passe vite!!!!

    Aimé par 1 personne

  5. Tes voeux sont quasi universels…trouver sa voie ! Enfin tu l’a trouvée mais reste le souci financier à vaincre parce que professionnellement tu peux te mettre en disponibilité temporaire, c’est pas rien de vivre d’un point de vue matériel et surtout la peur ! Tiens ton article me fait penser à  » C’est pas moi « , une chanson sur le dernier album de Mylène Farmer ! Si tu plonges aussi de Michel Berger…
    Belle année Caroline !! Bises.

    Aimé par 1 personne

  6. Tres belle année 2016 !!!! Jolie lettre au final assez clair sur vos vœux ! Foncez la vie est courte, tres courte, trop courte ! Quel risque prenez-vous ? Le pire risque serait de ne pas oser ! Courage… And Good Luck 🙂

    Aimé par 1 personne

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s