Elle lit des magazines

Muze – Culture, Allure, Lecture

MuzeMuze a l’ambition forte et singulière de s’intéresser à la « création au féminin ». Si je choisis ces termes de préférence à ceux de « création féminine », c’est qu’à ces derniers est associée, dans la droite ligne de l’expression « littérature féminine », l’idée condescendante d’une sous-culture. Or, s’intéresser à la création au féminin est, au contraire, l’expression d’une volonté qui consiste à rendre visible ce qui, dans le travail de la femme artiste, confine à l’universalité. Des siècle de culture ont consacré la création au masculin comme étant universelle. Elle peut l’être, bien sûr, mais pourquoi le serait-elle plus systématiquement que la création au féminin ? Pourquoi parler de littérature féminine si l’on ne peut parler de littérature masculine ? L’oeuvre universelle est la marque d’un talent, voire d’un génie, non celle d’un genre – Stéphanie Janicot

Muze est typiquement le genre de publication à laquelle j’aimerais collaborer, tant sa ligne éditoriale est tout à fait ce qui m’intéresse : l’esthétique (un très bel objet, richement illustré) alliée à l’intelligence et à la richesse des contenus. Trimestriel, le magazine dont le slogan est La Revue culturelle au féminin a pour vocation de s’intéresser à la création par le biais de dossiers thématiques, au nombre de cinq dans chaque numéros, et aborde toutes les formes artistiques (littérature, musique, arts plastiques, cinéma, photographie…). Décortiquons un peu le numéro d’hiver 2016, qui vient de paraître.

La première séquence, Actu, la plus courte, met en lumière les événements marquants à ne pas louper : dans ce numéro, il s’agit du Paris des femmes, festival de théâtre dont nous avions parlé l’année dernière, et Star Wars (comment passer à côté) analysé sous l’angle des personnages féminins.

Deuxième séquence, Société. Là, on s’intéresse au temps, sous des angles divers : philosophie, physique, psychologie, design, photographie, société, littérature… des éclairages riches, qui permettent de mieux saisir ce concept qui se conçoit mais que l’on ne parvient pas à définir. Vu ma passion pour les horloges, ce dossier était évidemment fait pour moi !

La séquence Monde, qui propose la découverte d’un pays par le biais de ses créatrices grâce à des portraits, des entretiens, des lectures, est cette fois-ci consacrée à Haïti. Histoire, figures symboliques, cinéma… permettent de mieux appréhender cette culture très riche.

L’avant-dernier dossier, Ego, est consacré au civisme et à la politesse, et c’est peu de dire que par les temps qui courent, c’est assez utile.

Enfin, le magazine se clôt sur l’atelier d’écriture, avec notamment la chronique de Claire Delannoy, directrice littéraire chez Albin Michel, qui propose conseils et exercices autour de la thématique du second roman.

L’un des gros points forts de Muze, outre la richesse de ses articles qui permettent vraiment d’apprendre beaucoup de choses, c’est cette ligne éditoriale qui fait la part belle à la création, qui donne la parole aux photographes, aux cinéastes, aux plasticiennes… et aux écrivaines : Muze est l’un des seuls magazines en France qui publie encore des nouvelles, une dans chaque dossier. Des nouvelles d’auteures reconnues (Carole Zalberg, Yanick Lahens, Faïza Guène), mais aussi de lectrices puisque, dans la séquence Atelier d’écriture, c’est la nouvelle d’une lectrice du magazine qui est publiée, en l’occurrence Olivia Billington, que certains d’entre-nous connaissent déjà.

Bref, précipitez-vous sur ce numéro riche et intelligent, très inspirant (certains articles ont fait germer chez moi quelques idées), qui vous fera découvrir et apprendre avec plaisir ! En plus, c’est un très bel objet à conserver dans une bibliothèque, exactement comme un livre !

Muze
janvier-février-mars 2016

(7 commentaires)

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s